L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

Députés et gouvernement s'accordent sur la diminution progressive du taux normal de l'impôt sur les sociétés

Impôt sur les sociétés

Article de la rédaction du 19 octobre 2016

Crédit photo : Frédéric Massard - stock.adobe.com

L’Assemblée nationale a, à l’issue de vifs débats, adopté la diminution progressive du taux normal de l’IS mais pas dans sa version telle qu’elle figure au projet de loi. Un compromis a été trouvé entre le gouvernement et les députés sur la baisse de l’impôt sur les sociétés avec le soucis de limiter la baisse d’IS aux sociétés à moins de 50 M€ de chiffre d’affaires.

L’article 6 du PLF 2017 prévoit une diminution progressive du taux normal de l’IS entre 2017 et 2020.

Le gouvernement propose, en effet, dans le projet de loi une baisse de l’impôt sur les sociétés graduelle en 4 tranches successives, sur 2017, 2018, 2019 et 2020. Elle doit à cette date aboutir à un nouveau taux de principe, pour toutes les entreprises, à 28 %.

L’échéancier de mise en œuvre de la réforme se présente comme suit :

Pour les exercices ouverts entre 2017 et 2019, l’article 6 met en œuvre un échéancier qui, chaque année, fera bénéficier de nouvelles entreprises du taux à 28 % :

  • 2017 : taux à 28 % pour :

    • les entreprises bénéficiant du taux réduit de 15 %, sur la fraction de bénéfice comprise entre 38 120 et 75 000 € ;

    • les PME ne satisfaisant pas aux conditions du taux réduit, dans la limite de 75 000 € de bénéfice imposable ;

  • 2018 : taux à 28 % pour toutes les entreprises, dans la limite de 500 000 € de bénéfice imposable ;

  • 2019 : taux à 28 % pour :

    • les entreprises dont le chiffre d’affaires n’excède pas un 1 Md€, sur l’ensemble de leur bénéfice imposable ;

    • les entreprises dont le chiffre d’affaires est supérieur à 1Md€, dans la limite de 500 000 € de bénéfice imposable (aucun changement par rapport à 2019) ;

  • 2020 : taux à 28 % pour l’ensemble des entreprises.

Rappelons qu’en application de l’article 219-I-b du CGI pour les entreprises dont le chiffre d’affaires n’excède pas 7 630 000 € et dont le capital est détenu par au moins 75 % de personnes physiques ou par des sociétés satisfaisant à ces conditions, un taux réduit de 15 % s’applique sur la fraction du bénéfice imposable comprise entre 0 et 38 120 €.

A l’issue des débats, les députés ont finalement adopté un amendement du Gouvernement soutenu par M. Michel Sapin et visant à «étendre en 2019 et 2020 l’avantage pour les petites entreprises d’un taux à 15%, mais de maintenir la possibilité pour toutes les entreprises, grandes comprises, d’un taux de 28% » (Source : AFP).

a lire aussiSuivi législatifPLFR2021 : La commission des finances de l'Assemblée Nationale a adopté le projet de loi de finances rectificativeSuivi législatifLes mesures fiscales du projet de Loi de Finances rectificative pour 2021 (PLFR2021)Suivi législatifPLF2021 : les amendements adoptés au Sénat avec avis favorable du GouvernementSuivi législatifPLF2021 : quoi de neuf pour le régime de défiscalisation PinelSuivi législatifPLFR2020-IV : Le Sénat a adopté le projet de loiSuivi législatifLa taxe sur les matériels destinés à l’écoute de contenus sonores ne verra pas le jour