L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

Entrée en vigueur de la hausse du crédit d’impôt jeux vidéo

Revenus professionnels

Article de la rédaction du 20 août 2017

Le Gouvernement vient de publier le décret d’application des articles 79 et 80 de la Loi de Finances pour 2017 qui ont renforcé le dispositif du crédit d’impôt en faveur des entreprises de création de jeux vidéo.

Aux termes de l’article 220 terdecies du CGI, les entreprises de création de jeux vidéo soumises à l’impôt sur les sociétés peuvent bénéficier, pour la création d’un jeu vidéo déterminé, d’un crédit d’impôt égal à 20 % de certaines dépenses éligibles.

Pour mémoire :

  • L’article 79 a relèvé le taux du Crédit d’impôt jeux vidéo de 20 % à 30 %. En application de l’article 220 terdecies-VI du CGI, le crédit d’impôt est plafonné à 3 millions d’euros par entreprise et par exercice. Lorsque l’exercice est d’une durée inférieure ou supérieure à douze mois, le montant du plafond est diminué ou augmenté dans les mêmes proportions que la durée de l’exercice.

  • L’article 79 a relevé le montant de crédit d’impôt par société de 3 M€ à 6 M€ Les dépenses engagées pour la création d’un jeu vidéo répondant aux conditions prévues au III de l’article 220 terdecies-III du CGI confiées à une autre entreprise ou un autre organisme entrent dans la base de calcul du crédit d’impôt dans la limite d’un million d’euros par exercice.

  • L’article 80 a rehaussé le montant des dépenses de sous-traitance européenne du Crédit d’impôt jeux vidéo de 1 à 2 M€

Il était prévu que ces mesures n’entrent en vigueur qu’à une date fixée par décret, qui ne pouvait être postérieure de plus de six mois à la date de réception par le Gouvernement de la réponse de la Commission européenne permettant de considérer le dispositif législatif lui ayant été notifié comme conforme au droit de l’Union européenne en matière d’aides d’État.

Orla Commission a décidé le 5 mai dernierde ne pas soulever d’objections à l’encontre de l’aide, telle que modifiée, au motif qu’elle est compatible avec le marché intérieur en vertu de l’article 107, paragraphe 3, point d) du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne.

Le régime est approuvé jusqu’au 31 décembre 2022.

a lire aussiCulture et médiaBercy commente les derniers aménagements apportés au crédit d'impôt pour dépenses de production d'oeuvres phonographiquesCrédit impôt recherche-innovationBercy commente les aménagements successifs du crédit d’impôt recherche et du crédit d’impôt innovationTransition énergétiqueBercy commente le crédit d'impôt temporaire pour les dépenses de travaux de rénovation énergétique des bâtiments à usage tertiaire des PMEImpôt sur les sociétésL'instauration d'un crédit d'impôt de soutien aux représentations théâtrales d'oeuvres dramatiques commentée au BOFIPTransition énergétique"MaPrimeRénov" : le Gouvernement précise les caractéristiques et conditions d'octroi de la prime pour 2021Transition énergétiqueCaractéristiques techniques et modalités de réalisation des travaux et prestations dont les dépenses sont éligibles à la prime de transition énergétique