L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

Les États approuvent de nouveaux principes directeurs de l’OCDE pour l’application de la TVA aux échanges internationaux

TVA
A propos de l'auteur L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) est une organisation internationale qui œuvre pour la mise en place de politiques meilleures pour une vie meilleure. Notre objectif est de promouvoir des politiques publiques qui favorisent la prospérité, l’égalité des chances et le bien-être pour tous. Nous nous appuyons sur près de 60 ans d’expérience et de connaissances pour préparer le monde de demain. En étroite collaboration avec les pouvoirs publics, les acteurs économiques et sociaux ainsi que les représentants de la société civile, nous établissons des normes internationales et proposons des solutions fondées sur des données factuelles en réponse aux défis du monde d’aujourd’hui. De l'amélioration des performances économiques à la création d'emplois, de la promotion de systèmes éducatifs efficaces à la lutte contre l'évasion fiscale internationale, nous sommes un forum et un centre de connaissances uniques. Nous mettons des données, analyses et conseils sur les politiques publiques à la disposition des dirigeants tout en facilitant le partage d’expériences et de bonnes pratiques entre les pays et les acteurs du changement.

Article de la rédaction du 21 avril 2014

Les gouvernements de 86 pays ont franchi une étape décisive pour empêcher que la taxe sur la valeur ajoutée entrave les échanges et pour préserver les recettes publiques, en s’accordant pour la première fois sur un cadre international régissant l’application des règles nationales relatives à la TVA aux transactions transfrontalières.

Plus de 250 hauts représentants des pays et territoires qui ont assisté à la deuxième réunion du Forum mondial de l’OCDE sur la TVA à Tokyo les 17 et 18 avril ont adhéré à un nouvel ensemble de Principes directeurs internationaux élaborés par l’OCDE pour l’application de la TVA ou de la TPS (taxe sur les produits et services) aux échanges internationaux. Voir le Résumé des résultats.

Ces Principes directeurs internationaux s’emploient à résoudre les problèmes posés par l’application non coordonnée des systèmes nationaux de TVA dans un contexte international. Ils établissent des normes qui devraient garantir la neutralité dans les échanges transfrontaliers et permettre une imposition plus cohérente des échanges de services entre entreprises (B2B).

« L’adoption de ces Principes directeurs marque un progrès décisif vers la suppression de la double imposition et de la sous‑imposition des échanges », a déclaré le Secrétaire général adjoint de l’OCDE M. Rintaro Tamaki aux participants du Forum. _« Les Principes directeurs sont une bonne chose à la fois pour le secteur privé et pour les pouvoirs publics, car ils devraient stimuler les échanges et accroître les recettes fiscales. J’encourage les pays à commencer dès aujourd’hui à les appliquer. » (Lire le discours en anglais)

La TVA est l’une des principales sources de recettes pour les États, mais devient problématique lorsque des biens, et surtout des services, font l’objet d’échanges internationaux, car différents pays appliquent souvent différentes règles pour déterminer à qui revient le droit d’imposer une transaction. Cette situation crée un risque de double imposition, qui est préjudiciable aux échanges, et de sous‑imposition, qui pénalise les pouvoirs publics.

Ces Principes directeurs définissent des normes dans deux principaux domaines : assurer la neutralité de la TVA et faire en sorte que les taxes sur les échanges de services inter‑entreprises soient basées sur le principe de destination. La neutralité est une condition requise pour que la TVA cible la consommation privée et pas les entreprises, de manière à ne pas affecter la production et à établir des règles du jeu identiques pour les entreprises nationales et étrangères impliquées dans des échanges transfrontaliers. Le principe de destination est nécessaire pour que les échanges de services inter‑entreprises soient imposés uniquement dans le pays du bénéficiaire du service.

Le Forum de cette année a également examiné les effets de la TVA sur l’équité. Les pays appliquent souvent des taux réduits visant à alléger la charge sur les ménages les plus pauvres mais les discussions au Forum ont confirmé qu’il s’agissait d’un moyen très coûteux de fournir un soutien aux pauvres, en comparaison avec l’utilisation de transferts monétaires ciblés.

L’OCDE mène actuellement des travaux avec l’ensemble des participants du Forum pour étendre ses Principes directeurs aux ventes transfrontalières de services à des consommateurs privés (B2C), domaine d’importance croissante avec l’essor du commerce en ligne.

Source : OCDE

a lire aussiTVALes droits d'accès aux pistes de bowling relèvent du taux normal de 20 % de la TVATVAObjectif 2024 pour la facturation électronique : des enjeux à caractère multipleEvasion fiscaleTaxation des multinationales : L'OCDE annonce un accord sans précédent de 136 pays pour un taux d'imposition de 15%TVAEn l’absence de finalité thérapeutique les actes de chirurgie esthétique ne peuvent être exonérés de TVATVAHolding mixte et déductibilité de la TVA dans le cadre d'une opération patrimonialeFiscalité à l'étrangerLa Suisse aménage sur plusieurs points la loi fédérale régissant la TVA