L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

Le Conseil de l’UE revoit la liste européenne des pays et territoires non coopératifs

Article de la rédaction du 18 février 2020

La liste des pays et territoires non coopératifs à des fins fiscales, qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie extérieure de l’UE en matière d’imposition, telle qu’elle a été définie par le Conseil, est destinée à contribuer aux efforts actuellement déployés pour promouvoir la bonne gouvernance dans le domaine fiscal à l’échelle mondiale.

Elle a été établie initialement en décembre 2017 et se fonde sur un processus continu et dynamique consistant à :

  • établir des critères conformes aux normes fiscales internationales ;

  • évaluer les pays au regard de ces critères ;

  • engager un dialogue avec les pays qui ne s’y conforment pas ;

  • inscrire sur la liste et en retirer les pays quand ils prennent des engagements ou des mesures pour s’y conformer ;

  • suivre l’évolution de la situation afin de veiller à ce que les pays et territoires ne reviennent pas sur les réformes précédentes.

La liste comprend les pays et territoires qui n’ont pas participé à un dialogue constructif avec l’UE sur la gouvernance fiscale ou qui n’ont pas respecté leurs engagements visant à mettre en œuvre des réformes pour se conformer aux critères de l’UE en temps utile.

Le Conseil a adopté le 18 février 2020 des conclusions révisées sur la liste de l’UE des pays et territoires non coopératifs à des fins fiscales.

Outre les huit pays et territoires qui y figuraient déjà…​

  • les Samoa américaines,

  • les Fidji,

  • Guam,

  • Oman,

  • le Samoa,

  • Trinité-et-Tobago,

  • les Îles Vierges américaines

  • et le Vanuatu.

…​ l’UE a également décidé d’inclure les pays et territoires ci-après dans sa liste des pays et territoires non coopératifs à des fins fiscales :

  • les Îles Caïman ;

  • les Palaos ;

  • le Panama ;

  • les Seychelles.

Ces pays et territoires n’ont pas mis en œuvre dans le délai convenu les réformes fiscales qu’ils s’étaient engagés à réaliser.

Source : Conseil de l’UE

a lire aussiEvasion fiscaleDéclaration publique pays par pays : les multinationales devront divulguer le montant des impôts qu'elles paient dans chaque pays de l'UEEvasion fiscaleETNC : la France met à jour sa liste des paradis fiscaux pour 2021Evasion fiscaleListe européenne des paradis fiscaux : la Barbade sort et la Dominique entreEvasion fiscaleLes députés européens adoptent une résolution proposant de modifier le système établissant la liste noire des paradis fiscauxEvasion fiscaleListe européenne des paradis fiscaux : Anguilla et la Barbade entrent et les Îles Caïmans sortent