L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

Selon l'OCDE, la communauté internationale continue de progresser vers plus de transparence fiscale

Evasion fiscale
A propos de l'auteur L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) est une organisation internationale qui œuvre pour la mise en place de politiques meilleures pour une vie meilleure. Notre objectif est de promouvoir des politiques publiques qui favorisent la prospérité, l’égalité des chances et le bien-être pour tous. Nous nous appuyons sur près de 60 ans d’expérience et de connaissances pour préparer le monde de demain. En étroite collaboration avec les pouvoirs publics, les acteurs économiques et sociaux ainsi que les représentants de la société civile, nous établissons des normes internationales et proposons des solutions fondées sur des données factuelles en réponse aux défis du monde d’aujourd’hui. De l'amélioration des performances économiques à la création d'emplois, de la promotion de systèmes éducatifs efficaces à la lutte contre l'évasion fiscale internationale, nous sommes un forum et un centre de connaissances uniques. Nous mettons des données, analyses et conseils sur les politiques publiques à la disposition des dirigeants tout en facilitant le partage d’expériences et de bonnes pratiques entre les pays et les acteurs du changement.

Article de la rédaction du 27 juillet 2016

Le Forum mondial sur la transparence et l’échange de renseignements à des fins fiscales (le « Forum mondial ») a publié hier dix nouveaux rapports d’examen par les pairs, qui attestent de nouvelles avancées vers la mise en œuvre de la norme internationale relative à l’échange de renseignements sur demande.

Les rapports attribuent des notes de conformité avec les différents éléments de la norme internationale, ainsi qu’une note globale pour chacune des huit juridictions faisant l’objet d’un examen de Phase 2.

La Suisse a reçu la note globale « conforme pour l’essentiel », ce qui confirme les progrès réalisés par ce pays au cours des dernières années pour améliorer la transparence fiscale et l’échange de renseignements.

Le Forum mondial a également analysé les pratiques d’échange de renseignements de six autres juridictions dans des rapports de Phase 2 d’examen par les pairs. Cinq d’entre elles (Albanie, Cameroun, Gabon, Pakistan et Sénégal) ont reçu la note globale « conforme pour l’essentiel ». Les Émirats arabes unis ont été jugés « partiellement conformes ».

Le rapport d’examen de Phase 1 sur l’Ukraine, consacré à l’évaluation du cadre juridique et réglementaire pour la transparence et l’échange de renseignements, conclut à un niveau suffisant pour faire passer le pays à une nouvelle série d’examens, qui étudieront son cadre juridique et ses pratiques d’échange de renseignements sur la base de termes de référence révisés au cours du second semestre de 2018.

Le rapport supplémentaire sur le Libéria évalue les améliorations apportées au cadre juridique et aux mécanismes d’échange de renseignements en matière fiscale depuis l’adoption d’un rapport d’examen de Phase 1 en 2012. Eu égard aux actions engagées à la suite des recommandations formulées en 2012, le Libéria est jugé apte à passer à l’étape suivante de son processus d’examen, dont le démarrage est prévu au second semestre de 2018.

Le rapport supplémentaire de Phase 2 sur Sainte-Lucie porte sur l’évaluation des changements dans ses pratiques d’échange de renseignements depuis l’adoption de son précédent examen en 2014. La note globale pour Sainte-Lucie a été relevée, de « partiellement conforme » à « conforme pour l’essentiel ».

Avec la diffusion de cette dernière série de rapports d’examen, le Forum mondial a désormais réalisé 235 examens par les pairs, et attribué des notes de conformité à 101 juridictions qui ont fait l’objet d’un examen de Phase 2.

  • 22 juridictions sont jugées conformes,

  • 67 sont conformes pour l’essentiel,

  • et 12 partiellement conformes.

Il reste sept juridictions qui ne peuvent pas passer à la Phase 2 en raison d’insuffisances dans leur cadre juridique et réglementaire. L’examen complémentaire de cinq de ces juridictions est en cours.*

Source : OCDE

a lire aussiEvasion fiscaleModalités de déclaration auprès de l'administration des douanes des flux d'argent liquide entre la France et l'étrangerFiscalité communautaireLutte contre les pratiques fiscales abusives : Bruxelles lance l'observatoire européen de la fiscalitéDroits de mutationImpôt sur les successions : l’OCDE favorable à une limitation des exonérations et des allégements fiscauxEvasion fiscaleBercy commente au BOFIP les stipulations de convention multilatérale BEPS retenues par la FranceConventions fiscalesL’imposition des gains en capital dans l’Etat de la source ne prive pas l’Etat de résidence de son droit résiduel de taxationCommerce électroniqueFiscalité du numérique : en l’absence de solution de compromis d’ici la mi-2021, la Commission européenne fera sa propre proposition