L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

Les recettes fiscales des pays d’Amérique latine et des Caraïbes ont légèrement augmenté en 2014

Fiscalité à l'étranger

Communiqué du 16 mars 2016

Crédit photo : dizain - stock.adobe.com

Malgré la persistance du ralentissement de la croissance économique, les recettes fiscales des pays d’Amérique latine et des Caraïbes (ALC) ont légèrement augmenté en 2014, en proportion du revenu national, selon les données qui viennent d’être communiquées dans la publication annuelle Statistiques des recettes publiques en Amérique latine et dans les Caraïbes. Rapportées au PIB, elles ont progressé, en moyenne, de 21.5 % en 2013 à 21.7 % en 2014, contre 21.4 % en 2012 et 20.8 % en 2011.

La publication, rédigée conjointement par le Centre interaméricain des administrations fiscales (CIAT), la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC), la Banque interaméricaine de développement (BID), l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et le Centre de développement de l’OCDE couvre 22 pays de la région ALC. Elle a été présentée aujourd’hui même à l’occasion du XXVIIIe Séminaire régional sur la politique budgétaire organisé au siège de la CEPALC à Santiago (au Chili).

Même si les recettes fiscales rapportées au PIB progressent, il ressort du rapport que la moyenne des pays de la région ALC, s’établissent à 21.7 %, reste bien inférieure à celle de l’OCDE, égale à 34.4 % en 2014.

Les pays dans lesquels le PIB par habitant est élevé sont aussi ceux qui présentent le plus souvent un ratio des recettes fiscales en pourcentage du PIB élevé, nécessaire pour financer des investissements dans les infrastructures, l’éducation et les services sociaux. Les données présentées dans le rapport font généralement apparaître cette corrélation, de même que l’écart entre les ratios moyens des recettes fiscales rapportées au PIB des pays de la région ALC et de l’OCDE. Le poids de l’activité informelle, tant du côté des entreprises que des travailleurs, et le montant des allègements fiscaux dans la région ALC sont également des facteurs qui contribuent à expliquer cet écart. Le rapport souligne qu’il est possible d’élargir encore la base d’imposition, et de prendre des mesures pour moderniser la politique et l’administration fiscales afin de favoriser une mobilisation accrue des ressources intérieures à mesure que le PIB par habitant augmente dans toute la région.

Le rapport met en évidence de grandes disparités entre les pays. Les recettes fiscales rapportées au PIB varient, à l’intérieur de la région ALC, de 12.6 % au Guatemala et 14.1 % en République dominicaine à 32.2 % en Argentine et 33.4 % au Brésil.

Source : www.ocde.org

a lire aussiChiffres utilesRapport de la DGFiP : des recettes fiscales en baisse en 2020Prix de transfertL'OCDE met à jour les profils des pays en matière de prix de transfertEvasion fiscaleAccord historique à l’OCDE sur un nouveau système de taxation des multinationalesDroits de mutationImpôt sur les successions : l’OCDE favorable à une limitation des exonérations et des allégements fiscauxEvasion fiscaleBercy commente au BOFIP les stipulations de convention multilatérale BEPS retenues par la FranceConventions fiscalesL’imposition des gains en capital dans l’Etat de la source ne prive pas l’Etat de résidence de son droit résiduel de taxation