L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

Plus-value sur titres des dirigeants partant à la retraite : précision sur le point de départ à retenir pour le calcul de l’abattement

Plus-values mobilières
A propos de l'auteur Descriptif de l'auteur "la rédaction" a remplir

Article de la rédaction du 24 octobre 2019

Le Conseil d’Etat vient d’apporter des précisions pour l’application de l’abattement applicable aux gains de cession de titres de PME réalisés par les dirigeants lors de leur départ à la retraite (Art. 150-0 D ter du CGI)

Pour mémoire et en application de l’article 150-0 D ter du CGI dans sa version applicable au moment des faits le dirigeant de PME qui cède ses titres peut bénéficier d’un abattement spécifique sur la plus-value réalisée à condition de cesser toute fonction dans la société dont les titres ou droits sont cédés et faire valoir ses droits à la retraite dans les deux années suivant ou précédant la cession.

Rappel des faits :

M B alors président de la SAS B a cédé le 8 décembre 2010 la totalité des titres qu’il détenait dans cette société à la société VCF.

Alors qu’il avait fait valoir ses droits à la retraite au 1er janvier 2009, il a conclu le 3 janvier 2011 un contrat de travail avec la société VCF aux termes duquel il devait poursuivre ses fonctions de directeur de la société B. puis de directeur commercial de cette même société, tout au long de l’année 2011, ce contrat étant en outre assorti de la conclusion le même jour d’une convention de prêt de main d’oeuvre entre la société VCF et la SAS B… par laquelle les salaires, frais et charges relatifs à M. B étaient refacturés à cette dernière.

M et Mme B ont fait l’objet d’un contrôle sur pièces portant sur les années 2009 à 2011 à l’issue duquel l’administration fiscale a remis en cause le bénéfice de l’abattement pour durée de détention prévu à l’article 150-0 D ter du CGI dont ils s’étaient prévalus, au titre de l’année 2011, pour l’imposition de la plus-value de cession des titres de la SAS B.

M et Mme B ont demandé au TA d’Orléans de prononcer la réduction, en droits et pénalités, des cotisations supplémentaires d’impôt sur le revenu et de contributions sociales auxquelles ils ont été assujettis au titre de l’année 2011.

Par un jugement n° 1501254 du 2 février 2016, le TA d’Orléans a rejeté leur demande. Par un arrêt n° 16NT01054 du 16 novembre 2017, la CAA de Nantes a rejeté l’appel formé par M. et Mme B contre ce jugement.

M et Mme B se sont pourvus en Cassation.

Pour la Cour, M. B ne pouvait bénéficier de l’abattement pour durée de détention prévu à l’article 150-0 D ter du CGI pour le calcul de la plus-value de cession de titres au motif qu’il n’avait pas cessé toute fonction au sein de la société B au terme du délai de deux ans suivant son admission à la retraite.

La Cour de Cassation estime que la cour a commis une erreur de droit puisque le seul délai susceptible d’être opposé devait être apprécié au regard de la date de cession des titres à savoir le 8 décembre 2010 et non le 1er janvier 2009.

« le bénéfice de l’abattement prévu à l’article 150-0 D ter du code général des impôts est, notamment, subordonné à la double condition que le cédant ait cessé toute fonction dans la société cédée et qu’il ait fait valoir ses droits à la retraite, au cours d’une période de quatre années allant de deux ans avant à deux ans après la cession.

Ces dispositions n’imposent ni que la cessation de fonction intervienne avant la mise à la retraite ou inversement, ni que ces deux événements interviennent tous deux soit avant, soit après la cession, ni enfin qu’ils se succèdent dans un délai plus rapproché que la période de quatre années précédemment indiquée. »

a lire aussiPlus-values professionnellesExonération de plus-value professionnelle pour départ à la retraite une sénatrice demande une prorogation de la durée de deux ansPlus-values mobilièresPlus-value mobilière de cession simultanée de titres dont la propriété est démembrée : quid du redevable de l'imposition ?Plus-values professionnellesPlus-value professionnelle et 151 septies A : le cédant doit cesser toute fonction dans l'entreprise individuelle cédéePlus-values mobilièresApport-cession : actualisation des obligations déclaratives liées au régime du report d’imposition de l’article 150-0 B ter du CGIPlus-values mobilièresPlus-value mobilière : l’apport à la communauté de titres bénéficiant d’un sursis ou report d’imposition constitue une opération intercalairePlus-values mobilièresCession d’actions sur un marché étranger et plus-value : Quid du taux de change ?