L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

De Pardieu Brocas Maffei conseille Batipart lors du rapprochement entre Eurosic et Gecina

Deals & levées de fonds
A propos de l'auteur Fondé en 1993, De Pardieu Brocas Maffei figure parmi les cabinets français indépendants de référence en droit des affaires et compte aujourd’hui près de 150 avocats dont 35 associés, intervenant plus particulièrement dans les domaines suivants : banque, finance & marchés de capitaux, fusions-acquisitions & private equity, restructurations & entreprises en difficulté, immobilier & opérations immobilières, droit de la concurrence, propriété intellectuelle, droit fiscal, droit public, droit social et contentieux. Cabinet français à caractère international, tant par la formation de ses équipes que par leur expérience des opérations transnationales, De Pardieu Brocas Maffei est le conseil de grands groupes français et étrangers. www.de-pardieu.com

Communiqué du 21 juin 2017

De Pardieu Brocas Maffei conseille Batipart dans le cadre du rapprochement entre Eurosic et Gecina.

Ce rapprochement donnera naissance à la 4ème foncière européenne avec 19,3 milliards d’euros d’actifs.

Eurosic a signé le 20 juin dernier un protocole d’accord en vue d’un rapprochement avec Gecina. Aux termes de ce protocole Gecina se portera acquéreur de 94,8 % du capital d’Eurosic (sur une base diluée), par voie d’acquisition en numéraire de 85,3 % du capital d’Eurosic et par voie d’échange pour 9,5 % du capital d’Eurosic, au titre d’une offre publique obligatoire qui sera déposée par Gecina d’ici au 30 octobre 2017.

Le conseil d’administration d’Eurosic a apporté son soutien à l’opération et un protocole d’accord a été conclu avec Gecina en vue d’organiser les modalités de leur rapprochement.

Le Groupe Batipart, actionnaire d’Eurosic à hauteur de 23 % du capital, cédera une partie de ses titres Eurosic à Gecina et apportera le solde dans le cadre de l’offre obligatoire d’achat et d’échange qui sera initiée par Gecina après la prise de contrôle d’Eurosic.

Ce projet de rapprochement qui sera soumis à l’accord de l’autorité de la concurrence, donnera naissance à la 4ème foncière européenne avec 19,3 milliards d’euros d’actifs.

A la demande de Gecina, Eurosic cédera ses participations dans certaines sociétés de diversification ne correspondant pas à la stratégie de Gecina. Le groupe Batipart se portera acquéreur de ces participations pour 463 millions d’euros.

Batipart, actionnaire d’Eurosic, était conseillé par De Pardieu Brocas Maffei avec une équipe composée de Nicolas Favre, associé, Sébastien Sayn-Urpar, Paul Delpech et Meriem Semrani pour les aspects corporate, Alexandre Blestel, associé, et François Péguesse pour les aspects fiscaux.

Eurosic était conseillée par Darrois Villey Maillot Brochier avec une équipe composée de Marcus Billam, Hugo Diener, Jean-Baptiste de Martigny, associés, Cécile de Narp, Alexandre Durand pour les aspects corporate et Vincent Agulhon, associé, pour les aspects fiscaux.

Gecina était conseillée par le cabinet Cleary Gottlieb Steen & Hamilton.

Sont également intervenus :

  • le cabinet Simmons & Simmons pour le groupe SGAM COVEA

  • le cabinet Gide pour Debiopharm

  • le cabinet BDGS pour le groupe Crédit Agricole Assurances

a lire aussiDeals & levées de fondsDe Pardieu Brocas Maffei conseil d'Azelis dans le cadre de l'acquisition de QuimdisDeals & levées de fondsDe Pardieu Brocas Maffei a conseillé UI Investissement dans le cadre du rapprochement des écoles ISTEC et EEMIDeals & levées de fondsDe Pardieu Brocas Maffei a conseillé le Groupe Pierre & Vacances – Center Parcs dNomination et mouvementDe Pardieu Brocas Maffei promeut trois talents internes en qualité d’associésDeals & levées de fondsDe Pardieu Brocas Maffei conseille SAIPEMDeals & levées de fondsDe Pardieu Brocas Maffei conseille BNP Paribas et Allianz Real Estate dans le cadre de la mise en place d'un financement « Green Loan » de 185M€