L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

Epaulé par Wingate, La Maison Bontout se met en ordre de marche

Deals & levées de fonds
A propos de l'auteur Wingate est un groupe français et indépendant de conseil financier aux entreprises, tourné vers la banque d’affaires, et proposant des services haut de gamme aux PME et ETI de tous secteurs ainsi qu’aux participations de fonds d’investissement, en les accompagnant dans leurs opérations de Fusions-Acquisitions, Restructuring et Évaluation. Rassemblant 15 professionnels, dont 3 associés, Wingate se définit notamment par : une approche entrepreneuriale, proche de ses clients, une compréhension approfondie de leur marché et modèle économique, une vision stratégique du développement de ses clients, une gestion efficace des processus de transactions , des solutions innovantes et créatives.

Communiqué du 22 janvier 2018

Groupe français historique implanté depuis plus de 50 ans dans la Drôme, La Maison Bontout, producteur et conditionneur de champignons sylvestres et d’escargots, s’était développé ces dernières années par l’acquisition de plusieurs marques.

  • Ces nombreux rapprochements avaient permis une croissance rapide du groupe mais l’avaient également amené vers une situation de fort endettement, essentiellement auprès d’acteurs bancaires.

  • Conseillé notamment par Wingate depuis un an, La Maison Bontout a pu effacer son passif de 17 millions d’euros, lui redonnant ainsi pleine liberté pour atteindre ses objectifs de développement, notamment à l’international.

La Maison Bontout, groupe spécialisé dans la préparation et le conditionnement de produits haut de gamme issus de la cueillette (champignons sylvestres et escargots), se met en ordre de marche pour continuer sur la voie de la croissance. En effet, il vient de structurer un ambitieux plan d’assainissement de son bilan et d’obtenir un plan de sauvegarde, procédure qui avait été ouverte à sa demande, en juin 2016.

Groupe familial affichant de plus de 50 ans d’expérience, La Maison Bontout aborde ainsi l’année 2018 avec une situation financière totalement apurée, lui permettant de conforter sa position de marque de référence dans son secteur.

1 groupe, 4 marques : Bontout, Grandjean, Sylgel et Chamsyl

Fondé en 1965 par Roger Bontout à Pont-sur-l’Isère, dans la Drôme, et employant une cinquantaine de salariés et une vingtaine d’intérimaires, La Maison Bontout s’est notamment développé par croissance externe, au cours de son existence. Aujourd’hui, il propose aux acteurs de la grande distribution et de la restauration hors domicile plusieurs types de produits, diffusés via ses 4 marques : Bontout, Grandjean, Sylgel et Chamsyl.

Fort d’un chiffre d’affaires d’environ 20 millions d’euros, il est aujourd’hui en mesure de structurer une nouvelle phase de son développement, ayant intégralement apuré son passif de l’ordre de 17 millions, essentiellement constitué de passifs bancaires.

Cédric Bontout, dirigeant de La Maison Bontout, déclare : « Reprendre les rênes d’une maison familiale qui a 50 ans d’existence constitue pour moi un formidable défi que je suis enthousiaste de relever. Je souhaite apporter une vision moderne afin d’atteindre les objectifs d’un développement solide et international. »

Un nouvel actionnaire : le family office belge CIM

Au terme d’un an de prospection, mené en parallèle des négociations avec l’ensemble des créanciers, Wingate a permis à La Maison Bontout d’accueillir à son capital le family office belge CIM. A la faveur de cette opération de debt-to-equity swap *, le groupe reçoit plusieurs millions d’euros de son nouvel actionnaire, tout en permettant l’effacement de son passif.

« Nous avons débuté notre mission aux côtés du dirigeant, Cédric Bontout, alors que le groupe sortait d’une première phase d’observation de 6 mois. Nous avons alors conduit une Independent Business Review (IBR) * qui a démontré la nécessité de rechercher des investisseurs pour assainir le bilan, explique Daniel Ramakichenane, associé-cofondateur de Wingate. Nous avons donc sollicité des fonds de retournement et des structures d’investissement pour accompagner Bontout dans une phase ultérieure de rebond. »

« Grâce à cette opération complexe de restructuration de son bilan, La Maison Bontout se trouve désormais en mesure de mener à bien son activité et d’envisager sereinement son avenir », poursuit Stéphane Cohen, associé-cofondateur de Wingate.

Le 6 décembre 2017, le Tribunal de Commerce de Romans a prononcé un jugement lui accordant un plan de sauvegarde, au terme d’une période d’observation ouverte 18 mois plus tôt. C’est le temps qui aura été nécessaire afin d’assurer la pérennité du groupe et la sauvegarde des emplois.

Les intervenants de l’opération :

  • Investisseurs CIM : Jan Peeters, Marc Van Hool

  • Conseil juridique investisseur : Stehlin & Associés (Svetlana Tokoucheva)

  • La Maison Bontout : Cédric Bontout (Président), Bernard Liatti (Manager de transition)

  • Conseil financier Bontout : Wingate (Stéphane Cohen, Daniel Ramakichenane, Maxence Bousquet, Pierre Chupin)

  • Conseil juridique Bontout : Axten Avocats (Me Lionel Hanachowicz)

  • Administrateur judiciaire : AJ Partenaires (Etude Sapin – Me Didier Lapierre)

Glossaire :

  • Plan de sauvegarde : plan arrêté par le tribunal, qui met fin à la période d’observation. Il fixe les perspectives de redressement en fonction de l’activité, de l’état du marché et des moyens de financements dont dispose l’entreprise.

  • Independent Business Review (IBR) : revue financière des comptes d’une entreprise menée par un cabinet indépendant, destinée à présenter une diagnostic complet et dynamique. Elle est notamment utilisée lors des négociations avec l’ensemble des créanciers.

  • Debt-to-equity swap : procedure permettant d’assainir un bilan, dont les modalités consistent à convertir des créances en capital.