L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

Dans la zone euro, les recettes fiscales représentaient 41,4% du PIB en 2015

Communiqué du 25 novembre 2016

Le ratio recettes fiscales/PIB variait toujours du simple au double en 2015 selon les États membres1ère catégorie dans l’UE: les impôts sur la production et les importations

Le ratio global recettes fiscales/PIB, autrement dit la somme des impôts et des cotisations sociales nettes en pourcentage du PIB, s’est élevé à 40,0% dans l’Union européenne (UE) en 2015, stable par rapport à 2014.

Dans la zone euro, les recettes fiscales représentaient 41,4% du PIB en 2015, en légère baisse par rapport au taux de 41,5% de 2014. C’est la première fois depuis son niveau plancher de 2010 que le ratio recettes fiscales/PIB n’augmente pas dans les deux zones.

Ces informations sont issues d’un article publié par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne. Les indicateurs fiscaux sont compilés dans un cadre harmonisé sur la base du système européen des comptes (SEC 2010), permettant une comparaison précise des systèmes fiscaux et politiques fiscales entre États membres de l’UE.

Ratio recettes fiscales/PIB le plus élevé en France, au Danemark et en Belgique_

Le ratio recettes fiscales/PIB varie sensiblement d’un État membre à l’autre, la part la plus importante d’impôts et de cotisations sociales en pourcentage du PIB en 2015 ayant été enregistrée en France (47,9%), au Danemark (47,6%) ainsi qu’en Belgique (47,5%), suivis de l’Autriche (44,4%), de la Suède (44,2%), de la Finlande (44,1%) et de l’Italie (43,5%). À l’autre extrémité de l’échelle, l’Irlande (24,4% - voir note pays), la Roumanie (28,0%), la Bulgarie (29,0%), la Lituanie (29,4%) et la Lettonie (29,5%) ont enregistré les ratios les plus faibles.