L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

Paris souhaite étendre la taxe de séjour aux sites de location touristique entre particuliers

Economie

Communiqué du 13 mai 2014

Jean-François Martins, adjoint au maire de Paris chargé du Tourisme, a déclaré ce jour au cours d’une conférence de presse à l’Hôtel de Ville« tous les établissements hôteliers payent la taxe de séjour qui est la contribution des touristes aux services publics dont ils vont bénéficier: la propreté, la sécurité, les transports en commun, etc. (…​) La question est (pour ces sites) qu’ils deviennent collecteurs d’une taxe qui concerne toute l’hôtellerie »,

La taxe s’échelonne actuellement de 30 centimes à 1,50 euro par jour et par personne, en fonction du standing de l’hôtel, a-t-il précisé.

M Martins entend également demander aux sites de location comme Airbnb d’aider les pouvoirs publics à lutter contre la «spéculation» immobilière en les aidant à identifier «les propriétaires qui louent leur bien plus de 90 à 120 jours par an».

Dans un communiqué publié aujourd’hui sur son site la mairie de Paris a indiqué qu’elle souhaitait« encadrer la mise à disposition de logements meublés touristique de sorte que le développement de cette offre ne nuise pas au logement proprement dit. Aujourd’hui, un propriétaire qui transforme un logement en meublé touristique doit déposer une demande d’autorisation préalable conditionnée à une compensation. Ainsi, s’il transforme 1m² en meublé, il doit faire l’inverse sur 2m². Désormais, cette compensation devra s’appliquer dans le même arrondissement.»