L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

Artiste vivant le plus performant, Banksy revient sur le devant de la scène en octobre

Marché de l'art
A propos de l'auteur Artmarket est l'acteur global du Marché de l'Art avec entre autres son département Artprice qui est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l'Art avec plus de 30 millions d'indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l'Art au monde, bibliothèque constituée de 180 millions d'images ou gravures d'œuvres d'Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens. Artmarket avec son département Artprice, enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l'Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artmarket.com met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d'Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l'article L 321.3 du Code du Commerce). Artmarket avec son département Artprice, possède le label étatique « Entreprise Innovante » par la Banque Publique d'Investissement (BPI) (pour la deuxième fois en novembre 2018 pour une nouvelle période de 3ans) et développe son projet d'acteur global sur le Marché de l'Art.

Communiqué d’Artprice du 10 septembre 2021

Le 14 octobre, Sotheby’s remet en vente le célèbre toile Girl With Balloon (2006) de BANKSY, oeuvre partiellement autodétruite face à un public médusé, après avoir été adjugée plus d’un million de dollars aux enchères (Sotheby’s). Le happening avait été orchestré à distance par l’artiste, ayant lui-même piégé le tableau en dissimulant un broyeur dans le cadre de l’œuvre. Pour Sotheby’s, cette destruction relevait du « happening artistique le plus spectaculaire du XXIe siècle », dans l' »héritage d’art anti-establishment qui a commencé avec Dada et Marcel Duchamp ».

C’était en 2018. Trois ans plus tard, Girl With Balloon repasse en vente, “augmentée” des déchirures de la broyeuse et d’une aura toute particulière qui justifie une fourchette d’estimation comprise entre 4 et 6 millions de livres sterling, soit entre 5,5m$ et 8,2m$. Une estimation presque “prudente” pour un Banksy ayant dépassé à deux reprises les 10 millions de dollars au cours du premier semestre 2021, et s’étant imposé comme l’artiste vivant le plus performant du monde selon des résultats toujours plus impressionnants aux enchères.

Banksy : 1er artiste vivant dans le classement Artprice au S1 2021

Les générations à venir considéreront-elles Banksy comme l’artiste-clé du début du 21ème siècle ? C’est ce que présagent les 123 m$ engrangés aux enchères au premier semestre 2021, qui placent Banksy en 5ème position dans le classement général Artprice, juste derrière les géants Picasso, Basquiat, Warhol et Monet.

Important
Qu’on le veuille ou non, une page de l’Histoire de l’Art est en train de s’écrire ici… car il ne peut plus s’agir d’un simple effet de mode.

Si ses œuvres liées à l’actualité enflamment le plus le Marché, son art aborde des problématiques universelles, loin d’être résolues, en les sortant dans la rue et sur Internet.

La demande pour les oeuvres de Banksy est en croissance exponentielle depuis quatre ans, à tel point qu’il est déjà trop tard pour les musées de songer à acquérir des œuvres originales à prix raisonnables. Mais qui pouvait prévoir qu’un street artiste anonyme, tournant le dos au système, deviendrait l’artiste vivant le plus performant du Marché de l’Art ? Il y a quelques années, la Tate Modern aurait refusé une donation de l’artiste… C’était juste avant que Banksy devienne tout un symbole, rendu plus fort encore par chaque crise financière ou sanitaire que traverse notre monde.

Game Changer

Banksy s’inscrit dans la tradition d’Ernest Pignon Ernest et de Blek le Rat, mais il fait pleinement entrer l’art du pochoir dans le 21ème siècle. Chaque nouvelle œuvre, découverte à Bristol ou à Gaza, en passant par le Bataclan ou le métro new-yorkais, est photographiée, médiatisée, avant d’être nettoyée. Le message qu’elle porte s’adresse à nous tous, peu importe notre âge, notre langue ou nos connaissances en histoire de l’art.

Véritable génie du street art, à la fois du dessin, de sa contextualisation et de sa diffusion, Banksy a donné vie à une œuvre aussi spectaculaire que tentaculaire. La somme de son travail forme depuis 25 ans une gigantesque fresque des défis climatiques, sécuritaires, inégalitaires, terroristes, etc. Son œuvre s’érige désormais comme une arme politique, prenant la forme de projets totaux, d’une audace jamais atteinte encore dans toute l’Histoire de l’Art : Dismaland (2015), Walled Off Hotel (2017), Rescue Boat (2020).

S’il est d’abord un street artiste engagé qui cherche la justesse dans l’espace et dans le temps, son travail se décline ensuite presque à l’infini… En utilisant ses pochoirs sur toile ou sur carton, en tirant des éditions limitées, en abreuvant son compte Instagram et en déclinant ses travaux sous forme de tasses, de magnets ou de porte-clefs, Banksy fait entrer son travail dans notre quotidien.

John Russo, PDG du Groupe Maddox Gallery :« Au regard de la renommée internationale que Banksy a acquise en tant qu’artiste anonyme, mais bien vivant, pratiquant un art considéré pendant des siècles comme du vandalisme, il faut reconnaître qu’il a changé le visage de l’art contemporain tel que nous le connaissions. Son engagement politique et sa manière à la fois drôle et intelligente d’immortaliser l’opinion publique lui ont permis de capturer le zeitgeist de notre temps, mais également d’ouvrir le monde de l’art contemporain à une nouvelle ère de création. »

Mieux encore que Beeple, dont les créations numériques suivies jour après jour par 2,2 millions de followers sur Instagram et dont le NFT a été vendu pour 69m$ en mars 2021, Banksy répond à une demande extrêmement puissante pour un art percutant, tourné vers le présent et tirant une sonnette d’alarme pour l’avenir. Paradoxalement, son œuvre critique cette société-même qui l’acclame. Son œuvre pleine de cynisme (Laugh now) fait place aussi à beaucoup de tendresse (Flower thrower), d’humour (Che Guevara on Skates), d’espoir (Girl with balloon), avec toujours une bonne dose de surprises.

Happy Shopper

Son œuvre s’échange aujourd’hui avec abondance sur le second marché, à la fois en galerie, sur internet et aux enchères publiques. Plus de 1200 œuvres de Banksy ont été proposées en salles de vente sur les six premiers mois de l’année 2021, dont les trois-quart ont trouvé acquéreur (23 % d’invendus seulement).

Des sessions entières lui sont consacrées chez Sotheby’s, chez Christie’s ou chez Forum Auctions, couvrant toutes les gammes de prix, depuis les œuvres originales à plusieurs millions de dollars, en passant par des épreuves d’artistes très recherchées, jusqu’aux estampes et aux sculptures en éditions plus ou moins importantes, signées ou non. Cette circulation d’une extrême intensité est chapeautée par un système d’authentification mis en place par l’artiste lui-même, le Pest Control Office.

John Russo, PDG du Groupe Maddox Gallery :« La magie de l’histoire de Banksy, c’est d’avoir réalisé ce que tout artiste souhaite : le succès sur le marché secondaire. Avec sa dernière édition produite en 2010, l’achat d’une estampe de Banksy sur le marché primaire a été impossible pour la plupart des collectionneurs. Mais grâce au Pest Control, authentifiant les œuvres en circulation, Banksy a engagé ses fans dans un jeu très simple d’économie. En limitant drastiquement l’offre, il augmente la valeur des pièces en circulation, permettant à ses premiers adeptes de réaliser des retours sur investissements époustouflants. »

I Can’t Believe You Morons Actually Buy This Shit

Lorsqu’il veut se soustraire au Marché, Banksy n’en devient que plus attractif. En témoigne la vente de Girl with balloon (2006), dont la valeur a de toute évidence encore bondit après sa destruction partielle en 2018, en pleine salle de vente. Ce coup de théâtre a été si bien orchestré que certains ont suspecté une connivence entre l’artiste et Sotheby’s : comment un mécanisme d’auto-destruction a-t-il pu en effet passer à travers l’expertise de la maison de ventes ? Mais décidément la malchance ne sourit pas à Banksy.

. Il est lui-même capable de jouer le jeu de ce Marché quand c’est pour ‘la bonne cause’. En 2021, il a décroché sa toile Game Changer (2020) qu’il avait offert à l’hôpital de Southampton, afin de financer l’institution en période de crise sanitaire. L’œuvre a récolté un record époustouflant de 21,9m$.

Au S1 2021, son marché se répartit essentiellement entre le Royaume-Uni (64%), les Etats-Unis (15%) et Hong Kong (13 % de son produit de ventes aux enchères). Ce marché triangulaire, de mieux en mieux distribué entre les grandes capitales du Marché de l’Art mondial, contribue pleinement à l’augmentation du prix de ses œuvres. C’est notamment le cas de la petite toile Laugh Now But One Day We’ll Be In Charge (2000), déjà été vendue trois fois aux enchères :

  • le 15/10/2007 chez Sotheby’s Londres pour 342 000$

  • le 29/06/2017 chez Bonhams Londres pour 380 000$

  • le 18/06/2021 chez Sotheby’s Hong Kong pour 2 283 000$

A 47 ans (âge présumé), Banksy est déjà depuis longtemps une superstar à l’échelle internationale, adulée autant par la communauté street art que par les professionnels du Marché de l’Art et par de 11 millions de followers sur Instagram. Mais contrairement à nombre d’influenceurs, Banksy se soucie moins de son image personnelle que de son art, qui questionne le futur de notre planète et de l’humanité telle que nous la connaissons.

a lire aussiMarché de l'artTop du marché de l’estampe : focus sur la Grande Vague d’HokusaiMarché de l'artChristie’s confirme les artistes contemporains les plus brûlants du momentMarché de l'artBanksy au quart du milliardMarché de l'artCollection Cox : le meilleur de l’impressionnisme chez Christie’sMarché de l'artChristie’s se lance dans la vente de NFT à Hong KongMarché de l'artBanksy est le 1er artiste vivant dans le classement Artprice au S1 2021