De la constitutionnalité de l'amende de 50% pour factures de complaisance et factures fictives

26/07/2021 Par La rédaction
1 min de lecture

Le Conseil d’Etat a saisi les Sages afin de dire si l’article 1737-I-1 du CGI qui prévoit qu’entraîne l’application d’une amende égale à 50 % des sommes versées ou reçues, le fait de travestir ou dissimuler l’identité ou l’adresse de ses fournisseurs ou de ses clients est ou non conforme à la Constitution.

L’article 1737-I-1 du CGI prévoit qu’entraîne l’application d’une amende égale à 50 % des sommes versées ou reçues, le fait de travestir ou dissimuler l’identité ou l’adresse de ses fournisseurs ou de ses clients, les éléments d’identification mentionnés aux articles 289 et 289 B du CGI et aux textes pris pour l’application de ces articles ou de sciemment accepter l’utilisation d’une identité fictive ou d’un prête-nom.