Cession de terres et de plantations : modalités de déclaration de la plus-value immobilière

01/12/2010 Par La rédaction
1 min de lecture

Rescrit fiscal du 30 novembre 2010

Question :

Lorsqu’un même acte retrace la cession de biens soumis à des régimes d’imposition distincts, la déclaration de plus-value (n° 2048 IMM) établie par le notaire pour le compte du vendeur doit-elle mentionner de manière distincte le prix des terres et celui des plantations ?

Réponse :

Les exploitants agricoles soumis à un régime de bénéfice réel (normal ou simplifié) doivent inscrire à l’actif de leur bilan l’ensemble des immeubles bâtis ou non bâtis dont ils sont propriétaires et qu’ils utilisent pour les besoins de l’exploitation .