L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

Croissance et création d'emplois dans les entreprises accompagnées par le capital-investissement français

Economie
A propos de l'auteur L’Association Française des Investisseurs pour la Croissance (AFIC) regroupe l’ensemble des structures de capital-investissement installées en France : capital-innovation, capital-développement, capital-transmission et capital-retournement. Actionnaires professionnels, les 276 membres actifs de l’association accompagnent et financent la croissance de près de 5000 entreprises en France en collaboration avec près de 170 membres associés qui représentent les sociétés de conseil et de gestion partenaires des investisseurs et des entrepreneurs. L’adhésion à l’AFIC constitue pour les sociétés de gestion une des conditions d’agrément requises par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) pour l’exercice de la profession. Au-delà de sa mission de déontologie, de contrôle et de développement de pratiques de place, l’AFIC fédère, représente et assure la promotion de la profession du capital-investissement auprès des investisseurs institutionnels, des entrepreneurs, des leaders d’opinion et des pouvoirs publics. Le capital-investissement, acteur essentiel de la croissance et de l‘emploi, contribue à l’amélioration du financement de l’économie, en particulier à destination des PME-PMI qu’il accompagne et soutient aux différents stades de leur cycle de vie, à la stimulation de la croissance et à la promotion de l’esprit d’entreprise. Représentant plus de 20 % du marché européen, le capital-investissement français se classe au 1er rang en Europe Continentale par la densité de ses interventions : il n’y a pas d’autre pays en Europe où autant d’entreprises soient soutenues chaque année.

Communiqué du 13 décembre 2016

L’Association Française des Investisseurs pour la Croissance (AFIC) et EY publient les chiffres 2015 de la croissance et des créations d’emplois dans les entreprises françaises accompagnées par les acteurs français du capital-investissement. Les données disponibles pour 2.921 entreprises françaises, dont sont exclues les grandes entreprises cotées, permettent de mesurer l’impact du capital-investissement français sur l’évolution de leurs chiffres d’affaires et de leurs effectifs.

*A cette occasion Olivier Millet, Président de l’AFIC, a déclaré :*« La dynamique de croissance des entreprises accompagnées par le capital-investissement français se poursuit à nouveau en 2015 et se traduit par de nouvelles créations d’emplois, nettes des suppressions. Avec l’objectif que s’est fixé le capital-investissement français de doubler à 5 ans les capitaux disponibles pour les entreprises ayant des projets de transformation, le secteur est un réel levier pour accompagner la reprise de la croissance économique et de l’emploi. A cela toutefois deux adaptations nécessaires : une meilleure fluidité de l’épargne française vers le non coté, et une évolution des mécanismes qui figent le capital des PME. »

Croissance près de 3 fois supérieure à l’économie nationale sur 6 ans

Les entreprises françaises accompagnées par le capital-investissement français affichent un chiffre d’affaires cumulé de 225 milliards € au 31/12/2015, soit l’équivalent de près d’un cinquième du chiffre d’affaires cumulé du CAC40 à la même date.

La croissance de leur chiffre d’affaires est près de 3 fois supérieure au PIB nominal français entre 2010 et 2015 (+33,2% vs + 12,5%), et près de 2 fois supérieure en 2015 (+3,7% vs + 1,9%).

Présents dans tous les secteurs d’activité, le capital-investissement français est un très fort accélérateur de croissance dans le numérique (CA +15,9% 2015 vs 2014), dans la santé (+9,2%), dans l’énergie (+8,2%) et dans les télécommunications (+6,0%).

Plus de 256.000 emplois crées sur 6 ans

Les entreprises françaises accompagnées par le capital-investissement français emploient 1,373 millions de salariés au 31/12/2015. A titre de comparaison et à la même date, le secteur marchand français emploie 15,963 millions de salariés (hors agriculture).

Elles ont créé massivement de l’emploi : plus de 256.000 emplois nouveaux de 2010 à 2015 (vs 15.000 dans le secteur marchand) et 50.000 en 2015.

Ces créations d’emplois proviennent d’une diversité de secteurs tant de l’économie traditionnelle dont les transports et services (+19.528 emplois), l’industrie et la chimie (+6.904), que des secteurs d’avenir, dont la santé (+7.614), le numérique (+5.524) et les télécommunications (+4.553). 99% de l’emploi créé vient d’entreprises accompagnées par le capital développement et le capital transmission / LBO.

Les chiffres des entreprises accompagnées par les fonds français représentent le solde des hausses et des baisses d’effectifs totaux France et étranger, après exclusion des effets de variations de périmètre (acquisitions ou cessions) qui ont pu être recensées.

Près de 6.500 entreprises accompagnées par le capital-investissement français

*En 2015, le capital-investissement français a accompagné un stock de 6.488 entreprises.

Ces entreprises ont pour caractéristiques d’être :*

Basées en France à 89% (8% en Europe et 3% dans le reste du monde) Des PME à 74% (24% des ETI, 2% des grandes entreprises) Accompagnées par le capital-développement à 58% (et à 22% par le capital- transmission, 19% par le capital-innovation, 1% par le capital-retournement). Issues des secteurs économiques traditionnels à plus de 60% (dont transports et services 20%, biens de consommation 19%, industrie et chimie 18%, BTP construction 5%).

Laurent Majubert, Associé EY Transaction Advisory Services, a précisé« Dans un contexte économique qui reste globalement incertain, la résilience des entreprises accompagnées par le capital-investissement se vérifie à nouveau en 2015, avec une croissance d’effectifs dans tous les principaux secteurs d’activité (à l’exception du BTP qui marque une stabilité). Hors grandes entreprises cotées, le nombre d’emplois dans les entreprises identifiées a cru globalement de 7,1 % par rapport à 2014. Après retraitement des effets des acquisitions (et cessions) réalisées durant l’année, la part organique de cette croissance de l’emploi a été estimée à 3,7 % en un an. »