L'équipe Concurrence de De Pardieu Brocas Maffei sur la Fusion Agrial Elle&Vire

1 min de lecture

Après une instruction particulièrement minutieuse, l’Autorité de la concurrence a finalement donné son feu vert, en phase I, à la fusion absorption des groupes coopératifs AGRIAL et ELLE & VIRE, tous deux spécialisés dans les secteurs agro-alimentaires, moyennant des engagements comportementaux et structurels de la part de l’acquéreur.

Sixième plus important groupe coopératif français, avec un chiffre d’affaires de 2,3 milliards €, AGRIAL est un acteur important dans le secteur du lait, des boissons (Danao, Cidres Loïc Raison, etc.) ou la distribution de produits d’agro-fourniture.

L’Autorité de la concurrence a considéré que son rapprochement avec ELLE & VIRE était susceptible d’entraîner des problèmes de concurrence au niveau de la distribution de produits d’agro-fourniture auprès de ses adhérents, notamment les producteurs laitiers, ainsi que sur le marché de la commercialisation du cidre en France. Afin de remédier à cette situation, l’Autorité a exigé la modification des statuts du Groupe Agrial afin de permettre aux agriculteurs de s’approvisionner auprès des fournisseurs de leurs choix ainsi que la cession de deux cidreries que le groupe avait acquis en 2009.

Cette décision, la première impliquant des engagements de la part de coopératives au titre du contrôle des concentrations, souligne l’intérêt accru de l’Autorité de la concurrence pour ce secteur en pleine mutation.

  • Pour les aspects juridiques liés à la fusion, AGRIAL était assisté par son secrétaire général, Florence Zyngfogel. Les aspects de droit de la concurrence ont été suivis par De Pardieu Brocas Maffei (Philippe Guibert, Laëtitia Tolot et Marine Nossereau).

Communiqué du 14 octobre 2011