L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

Comment la fiscalité écologique stimule l’innovation

Lutte contre les pollutions

Article de la rédaction du 13 octobre 2010

Crédit photo : ALF photo - stock.adobe.com

Le rapport entre la fiscalité liée à l’environnement et l’innovation est complexe.

  • Selon quels mécanismes la fiscalité « verte » incite-t-elle les entreprises à innover ?

  • Quels sont les types d’innovation et quels sont les avantages qui en résultent ?

  • La conception de ces taxes joue-t-elle un rôle déterminant ?

Le nouveau rapport de l’OCDE intitulé «Fiscalité, innovation et environnement» répond à ces questions à partir de plusieurs études de cas :

  • Redevance appliquée par la Suède aux émissions de NOx

  • Politiques de l’eau en Israël

  • Étude transnationale des taxes sur les carburants et des normes d’émissions automobiles

  • Taxe sur les composés organiques volatils en Suisse

  • Crédits d’impôt sur les dépenses de R-D et sur les investissements écologiques en Espagne

  • Système d’échange de droits d’émission de NOx et de SOx en Corée

  • Effets des incitations publiques sur l’innovation des entreprises au Royaume-Uni

  • Taxe Levy sur le changement climatique et accords sur la lutte contre le changement climatique au Royaume-Uni

  • Taxe sur les émissions de SOx au Japon

Il ressort de ce rapport, par exemple, que les entreprises du Royaume-Uni qui paient l’intégralité de la taxe Levy sur le changement climatique déposent davantage de nouveaux brevets que celles qui ne sont soumises qu’à un taux réduit. L’attribution d’un prix à la pollution débouche sur des idées plus innovantes que l’application de réglementations ou de normes.

En Israël, le niveau élevé des prix et des taxes pour l’eau ont stimulé l’innovation.

En Suède, l’introduction d’une taxe sur les émissions de NOx à l’origine du smog a incité les entreprises à breveter de nouvelles technologies propres, ce qui a réduit d’un tiers leurs émissions.

L’étude de cas relative aux composés organiques volatils en Suisse montre que les taxes peuvent aussi déclencher nombre d’innovations simples mais efficaces qui n’ont pas besoin d’être brevetées.

Source : OCDE ©

a lire aussiDroits de mutationImpôt sur les successions : l’OCDE favorable à une limitation des exonérations et des allégements fiscauxEvasion fiscaleBercy commente au BOFIP les stipulations de convention multilatérale BEPS retenues par la FranceConventions fiscalesL’imposition des gains en capital dans l’Etat de la source ne prive pas l’Etat de résidence de son droit résiduel de taxation