Taxe de 3% et opposabilité d’un vente immobilière à l’égard de l’administration fiscale

18/12/2019 Par La rédaction
8 min de lecture

La Cour d’appel de Douai vient de rendre une décision relativement à l’assujettissement d’une société étrangère à la taxe de 3% portant sur un immeuble vendu par le requérant mais dont la publication à la conservation des hypothèques n’est intervenue qu’ultérieurement.

Pour mémoire selon l’article 990 F du CGI, la taxe de 3 % est due à raison des immeubles ou droits immobiliers possédés au 1er janvier de l’année d’imposition.

Rappel des faits

Par acte authentique du 26 avril 2006, la société de droit belge G a cédé à la société A un bâtiment situé à Saint-Quentin (Aisne) et un bâtiment et deux entrepôts situés dans une autre commune, immeubles qu’elle avait acquis le 2 novembre 2005.

Les deux immeubles étant cédés dans des communes différentes, cette cession a donné lieu à l’accomplissement de la formalité fsionnée, le 23 juin 2006, auprès du bureau des hypothèques d’Avesnes-sur-Helpe. La formalité complémentaire a été effectuée au bureau de Saint-Quentin le 7 janvier 2009.

...

Sur le même sujet

Voir plus d'articles