L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

Les artistes français au top

Marché de l'art
A propos de l'auteur Artmarket est l'acteur global du Marché de l'Art avec entre autres son département Artprice qui est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l'Art avec plus de 30 millions d'indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l'Art au monde, bibliothèque constituée de 180 millions d'images ou gravures d'œuvres d'Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens. Artmarket avec son département Artprice, enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l'Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artmarket.com met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d'Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l'article L 321.3 du Code du Commerce). Artmarket avec son département Artprice, possède le label étatique « Entreprise Innovante » par la Banque Publique d'Investissement (BPI) (pour la deuxième fois en novembre 2018 pour une nouvelle période de 3ans) et développe son projet d'acteur global sur le Marché de l'Art.

Communiqué d’Artprice du 7 décembre 2021

Avec cette fin d’année tombent les premiers bilans et une meilleure visibilité sur les performances des artistes aux enchères. En ce début décembre, nous pouvons d’emblée affirmer que 2021 s’annonce comme l’un des meilleurs crus pour les artistes de nationalité française, des artistes qui devancent en effet largement les britanniques, avec 3,2 milliards de dollars d’œuvres échangées sur onze mois pour les premiers, contre 524m$ pour les seconds. Par ailleurs, les artistes français (ou ayant fait carrière en France) ne sont finalement pas loin derrière les artistes américains, dont le cumul des ventes affiche, lui, 3,8 milliards de dollars.

L’exceptionnelle performance des artistes français doit beaucoup – comme toujours – aux grandes signatures modernes, mais aussi aux franco-chinois Chu Teh Chun et Zao Wou Ki, ainsi qu’à un artiste contemporain en la personne de Pierre Soulages, dont le record a été puissamment renouvelé depuis New York.

Picasso, éternel numéro 1

Les 3,2 milliards de dollars de transactions opérées cette année sur les artistes français reposent en premier lieu sur les grands modernes que sont Van Gogh, Monet, Cézanne et… Picasso. Car, bien que la France ait refusé d’accorder la nationalité française à Picasso malgré sa demande de naturalisation en 1940, le “génie du XXéme siècle” ayant fait carrière en France est assimilé comme franco-espagnol par le marché.

Pablo PICASSO demeure – cette année encore – l’artiste le plus performant du monde, avec plus de 550m$ d’œuvres échangées aux enchères depuis le début de l’année (montant hors frais au 1er décembre 2021). Un résultat phénoménal qui correspond – peu ou proue – au résultat annuel des enchères enregistré sur le sol français en 2020 (578m$).

Les performances de cette signature profite cependant peu au marché hexagonal car les meilleurs Picasso se vendent toujours majoritairement lors des grandes ventes new-yorkaises. Inscrit comme le Picasso le plus coté de l’année, Femme assise près d’une fenêtre (Marie-Thérèse) (1932), a d’ailleurs été vendu à New York, pour 103,4m$ lors de la prestigieuse vente 20th Century Evening Sale de Christie’s, en mai dernier. C’est la cinquième œuvre de Picasso à dépasser le seuil des 100 millions aux enchères.

Picasso : répartition géographique du produit des ventes aux enchères. Copyright Artprice.com

Les plus beaux Cézanne, Monet et Van Gogh – artistes les plus chers après Picasso – ont eux aussi été vendus depuis New York, bien souvent chez Christie’s.

Caillebotte au Getty

Moins attendue est l’extraordinaire performance de Gustave CAILLEBOTTE, dont une toile a atteint 53m$ cette année, contre un précédent record de 22m$ établi en 2019 pour Chemin montant (1881) (Christie’s Londres).

Le record de l’impressionniste a donc bondi de 31 millions de dollars, pour une toile superbe – Jeune homme à sa fenêtre – un chef-d’œuvre du réalisme urbain moderne du XIXe siècle” acheté par le musée Getty de Los Angeles. Il est vrai que l’artiste est une denrée rare (quatre œuvres seulement vendues cette année, aucune l’an dernier) mais que surtout, ce jeune homme à la fenêtre est une œuvre emblématique, incomparable, de l’Impressionnisme.

L’abstraction franco-chinoise

Après les grands Modernes habituels, les meilleures adjudications de l’année sont emportées pour des œuvres des franco-chinois Chu Teh Chun et Zao Wou Ki.

CHU Teh-Chunen premier lieu, grâce à un record établi à 29,5 m$ en avril dernier dans le cadre d’une vente hongkongaise orchestrée par Sotheby’s (Harmonie hivernale, 1986). Ce nouveau record dépasse de 15 millions le précédent, qui avait été enregistré au cours de l’été 2020, lui aussi depuis Hong Kong.

Ces dernières années, le marché de Chu Teh Chun – comme celui de tous les grands artistes franco-chinois dont San Yu et Zao Wou Ki – bascule fermement vers Hong Kong pour répondre à une forte demande de la part des collectionneurs asiatiques. Ainsi, près de 80% du volume d’affaires de Chu Teh Chun provient de Hong Kong (2020-2021), contre 70% pour Zao Wou Ki.

2742

Indices des prix comparés (2001-2021) entre Chu Teh Chun (bleu clair) et Zao Wou Ki (bleu foncé). Copyright Artprice.com

De même génération mais encore plus coté que Chu Teh Chun, ZAO Wou-Ki doit son meilleur coup de marteau 2021 à une toile du début des années 60’, vendue pour 21 millions de dollars, toujours lors de la vente Sotheby’s Hong Kong d’avril.

Soulages au firmament

Arrive enfin Pierre SOULAGES, toujours en activité à l’âge de 101 ans. Pierre Soulages, dont l’indice des prix affiche une fulgurante poussée de 100% depuis 2017, a établi un nouveau record personnel à 20m$, le 16 novembre dernier depuis Sotheby’s New York. 20 millions de dollars pour une (superbe) toile estimée moitié moins (Peinture, 4 août 1961).

Exécutée le 4 août 1961, l’oeuvre avait passé plus de 30 ans dans une collection privée, avant d’enterrer le précédent record du maître de l’outrenoir, qui avait été établi en à 10,6m$ en 2018 (Christie’s New York).

A l’heure actuelle, la France reste le premier marché de l’artiste, tant en termes d’offre (60%) que de produit de ventes (43%), et ce malgré le récent sommet établi le mois dernier à New York. Face aux demandes pressantes de collectionneurs américains et asiatiques, la distribution du marché pourrait néanmoins être transformée dans un futur proche…

a lire aussiMarché de l'artRapport sur le Marché de l’Art 2021: +60% de CA, changement de paradigme avec l’arrivée des NFTsMarché de l'artCes artistes que vous connaissez et qui se lancent dans les NFTsMarché de l'artEstampe, le nouveau média chéri du Marché de l’artMarché de l'artCe que le marché de l’Art attend de plus beau début marsMarché de l'artLes trois artistes les plus vendus au mondeMarché de l'artFocus sur Cinga Samson