Bercy commente le rétablissement de la faculté transactionnelle de l'administration fiscale en cas de poursuites pénales

31/05/2019 Par La rédaction
1 min de lecture
L’article 35 de la loi relative à la lutte contre le fraude du 23 octobre 2018 a rétabli la possibilité pour l’administration de transiger, quelles que soient les suites envisagées ou données au dossier sur le plan des poursuites pénales, comme c’était le cas avant 2013.

L’administration fiscale vient de commenter cet aménagement à la faveur d’une nouvelle mise à jour de la base BOFIP-Impôt.

La transaction est un contrat conclu par l’administration fiscale et le contribuable ayant pour effet d’éteindre le litige : « aucune procédure contentieuse ne peut plus être engagée ou reprise » (article L. 251 du livre des procédures fiscales). Elle facilite le recouvrement par une réduction des contentieux.

Le pouvoir