Prélèvement à la source : le crédit d’impôt de modernisation du recouvrement (CIMR)

05/09/2018 Par La rédaction
1 min de lecture

Brève du 5 septembre 2018

Avec l’entrée en vigueur de la réforme, l’année 2018 sera une année de transition fiscale. Pour éviter aux contribuables un double prélèvement, relatif à la suppression de l’année de décalage voulue par le système d’imposition actuel, un crédit d’impôt, le Crédit d’impôt de modernisation du recouvrement (CIMR), sera mis en place pour les revenus non exceptionnels entrant dans le champ du prélèvement à la source.

En effet, le CIMR opère une distinction entre revenus non exceptionnels et revenus exceptionnels et doit permettre de neutraliser l’impôt sur le revenu dû sur les revenus non exceptionnels de l’année 2018. En revanche, l’impôt sur le revenu relatif aux éventuels revenus exceptionnels perçus en 2018 restera dû et devra être payé

Sur le même sujet

Voir plus d'articles