L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

Syntec Numérique confirme son engagement dans la concertation tripartite CIR

Crédit impôt recherche-innovation
A propos de l'auteur Syntec Numérique est l’organisation professionnelle des Entreprises de Services du Numérique (ESN), des éditeurs de logiciels et des sociétés de conseil en technologies. Elle regroupe plus de 2 000 entreprises adhérentes qui réalisent 80% du chiffre d’affaires total du secteur (56,3Md€ de chiffre d’affaires, 510 000 employés dans le secteur). Elle compte 30 grands groupes, 120 ETI, 1 000 PME, 850 startups et TPE ; 11 Délégations régionales (Hauts de France, Grand Est, Auvergne Rhône-Alpes, Provence Alpes Côte d’Azur, Occitanie, Nouvelle Aquitaine, Pays de la Loire, Bretagne, Bourgogne-Franche-Comté, Centre Val de Loire, Normandie) et 20 membres collectifs (pôles de compétitivité, associations et clusters).

Communiqué du 13 mai 2014

Crédit photo : Gorodenkoff - stock.adobe.com

Tout en contestant fermement la modification apportée par l’administration fiscale sur la prise en compte des travaux de recherche et développement dans le Crédit d’impôt recherche (CIR) des sous-traitants agréés en date du 4 avril dernier, Syntec Numérique réaffirme son engagement total dans la concertation tripartite en cours sur le CIR.

Le 11 avril dernier, dans le cadre de cette concertation, les représentants du numérique ont remis au Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche et à l’administration fiscale une proposition de Guide sectoriel, destiné à faciliter les relations entre contribuables et administrations et à clarifier quelques notions et définitions. Favorablement accueilli par les différents interlocuteurs, ce document actuellement en discussion devrait être intégré à la doctrine fiscale.

La commission tripartite, lancée en juillet 2013, a pour mission d’étudier les freins à l’utilisation du Crédit d’impôt recherche par les entreprises du numérique afin de favoriser la recherche et l’innovation en France, et à faciliter les relations entre les utilisateurs du CIR, et l’administration, au travers notamment de la définition de la R&D propre au secteur ; des attentes de l’administration en termes de documentation et d’état de l’art, souvent incompatibles avec la réalité du terrain ; de la procédure de contrôle, actuellement non contradictoire et donc non protectrice des intérêts des utilisateurs ; et de la distorsion de concurrence existant entre sociétés agrées au CIR et sociétés non agréées au CIR.

Syntec Numérique confirme fermement son engagement dans les échanges en cours et se déclare confiant dans l’issue de cette concertation.

Source : www.syntec-numerique.fr