L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

Le Gouvernement met à jour les conditions d'octroi de l'éco-prêt à taux zéro

Transition énergétique

Article de la rédaction du 7 avril 2019

Le gouvernement publie un décret relatif aux avances remboursables sans intérêt destinées au financement de travaux de rénovation afin d’améliorer la performance énergétique des logements anciens : l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ).

Le décret adapte les modalités de demande pour faciliter le financement des travaux de rénovation énergétique. Il prévoit les conditions dans lesquelles l’éco-prêt à taux zéro peut être octroyé pour financer une unique action de travaux de rénovation énergétique. Il actualise la définition de l’éco-prêt à taux zéro « Habiter mieux » pour tenir compte de l’évolution des aides de l’Agence nationale de l’habitat.

Le texte s’applique aux offres de prêt émises à compter de sa publication, à l’exception des dispositions relatives à l’éco-prêt à taux zéro « une action » qui s’appliquent aux offres de prêt émises à compter du 1er mars 2019.

Ce texte vise les ménages réalisant des travaux d’amélioration de la performance énergétique dans leur logement, établissements de crédit et sociétés de financement distribuant l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ).

a lire aussiImpôts FonciersLa date d'achèvement des travaux, au sens fiscal, s'entend de la date à laquelle la construction est habitablePlus-values immobilièresPlus-value et dépenses de travaux acquittées sous la forme d’une compensation de créancesPlus-values immobilièresPlus-value et majoration du prix d’acquisition pour travaux payé par voie de compensation : il faut des preuvesPlus-values immobilièresPlus-value immobilière : précisions sur les dépense d’amélioration venant en majoration du prix d’acquisitionImpôts FonciersLe dégrèvement de taxe foncière bénéficiant au bailleurs sociaux ayant exposé des dépenses de rénovation s’applique même si les travaux ont été facturés au taux normal de TVASuivi législatifBientôt un crédit d’impôt temporaire en faveur des PME pour les dépenses de travaux de rénovation énergétique de leurs bâtiments