La remise en cause du régime des attributions gratuites d’actions serait un coup dur porté aux salariés

09/12/2016 Par Fédération des Associations...
3 min de lecture

Le projet de durcissement des conditions fiscales applicables aux plans d’attribution gratuite d’actions (AGA), porté par l’amendement Rabault, annulerait tous les effets bénéfiques de la loi Macron. Ce profond revirement pénaliserait principalement les actionnaires salariés et non les mandataires sociaux, objectif affiché de l’amendement.

Par Philippe Lépinay, Président de la FAS (Fédération des Associations d’Actionnaires Salariés et Anciens Salariés)

L’inquiétude grandit chez tous les défenseurs de l’actionnariat salarié.

L’amendement déposé par Madame