L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

L'OCDE publie la quatrième série de rapports d'évaluation par les pairs de l'action BEPS 14

Evasion fiscale
A propos de l'auteur L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) est une organisation internationale qui œuvre pour la mise en place de politiques meilleures pour une vie meilleure. Notre objectif est de promouvoir des politiques publiques qui favorisent la prospérité, l’égalité des chances et le bien-être pour tous. Nous nous appuyons sur près de 60 ans d’expérience et de connaissances pour préparer le monde de demain. En étroite collaboration avec les pouvoirs publics, les acteurs économiques et sociaux ainsi que les représentants de la société civile, nous établissons des normes internationales et proposons des solutions fondées sur des données factuelles en réponse aux défis du monde d’aujourd’hui. De l'amélioration des performances économiques à la création d'emplois, de la promotion de systèmes éducatifs efficaces à la lutte contre l'évasion fiscale internationale, nous sommes un forum et un centre de connaissances uniques. Nous mettons des données, analyses et conseils sur les politiques publiques à la disposition des dirigeants tout en facilitant le partage d’expériences et de bonnes pratiques entre les pays et les acteurs du changement.

Communiqué de l’OCDE du 30 août 2018

L’OCDE publie la quatrième série de rapports d’évaluation par les pairs de l’action BEPS 14 sur l’amélioration des mécanismes de résolution des litiges fiscaux

Le travail sur l’action BEPS 14 se poursuit avec la publication le 30 août du quatrième cycle de rapports d’évaluation par les pairs de la première étape. Chaque rapport évalue les efforts déployés par un pays pour mettre en œuvre la norme minimale de l’action 14 convenue dans le cadre du projet BEPS de l’OCDE / G20.

Pour mémoire, l’Action 14 élabore des solutions pour lever les obstacles qui empêchent les pays de régler les différends relatifs aux conventions en recourant à la procédure amiable, notamment le fait que la plupart des conventions ne prévoient pas de clause d’arbitrage et que le recours à la procédure amiable et à l’arbitrage peut être refusé dans certains cas.

Les rapports de l’Australie, de l’Irlande, d’Israël, du Japon, de Malte, du Mexique, de la Nouvelle-Zélande et du Portugal contiennent plus de 130 recommandations ciblées qui feront l’objet d’un suivi lors de la deuxième étape. Un document traitant de la mise en œuvre des meilleures pratiques est également disponible pour chaque juridiction ayant opté pour une évaluation de ces meilleures pratiques.

Ces rapports d’examen par les pairs de la phase 1 continuent de représenter un important pas en avant pour transformer les engagements politiques pris par les membres du cadre inclusif sur le BEPS en progrès tangibles et mesurables. De nombreux pays travaillent déjà à remédier aux lacunes identifiées dans leurs rapports respectifs.

Au total, 29 examens par les pairs ont été finalisés et 8 autres sont en attente d’approbation. Le sixième lot d’évaluations par les pairs de l’action 14 a été lancé ce mois-ci, et huit autres pays ont entamé leur processus d’évaluation par les pairs.

Source : OCDE_

a lire aussiEvasion fiscaleAccord historique à l’OCDE sur un nouveau système de taxation des multinationalesDroits de mutationImpôt sur les successions : l’OCDE favorable à une limitation des exonérations et des allégements fiscauxEvasion fiscaleBercy commente au BOFIP les stipulations de convention multilatérale BEPS retenues par la FranceConventions fiscalesL’imposition des gains en capital dans l’Etat de la source ne prive pas l’Etat de résidence de son droit résiduel de taxationCommerce électroniqueAdapter la fiscalité des entreprises à une économie mondiale numérisée : les 7 recommandations du CPOCommerce électroniqueNumérisation de l’économie : une base commune d’imposition suspendue à un accord politique