L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

Le Nigéria a signé deux instruments fiscaux multilatéraux majeurs

Evasion fiscale
A propos de l'auteur L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) est une organisation internationale qui œuvre pour la mise en place de politiques meilleures pour une vie meilleure. Notre objectif est de promouvoir des politiques publiques qui favorisent la prospérité, l’égalité des chances et le bien-être pour tous. Nous nous appuyons sur près de 60 ans d’expérience et de connaissances pour préparer le monde de demain. En étroite collaboration avec les pouvoirs publics, les acteurs économiques et sociaux ainsi que les représentants de la société civile, nous établissons des normes internationales et proposons des solutions fondées sur des données factuelles en réponse aux défis du monde d’aujourd’hui. De l'amélioration des performances économiques à la création d'emplois, de la promotion de systèmes éducatifs efficaces à la lutte contre l'évasion fiscale internationale, nous sommes un forum et un centre de connaissances uniques. Nous mettons des données, analyses et conseils sur les politiques publiques à la disposition des dirigeants tout en facilitant le partage d’expériences et de bonnes pratiques entre les pays et les acteurs du changement.

Article de la rédaction du 20 août 2017

Le 17 août au siège de l’OCDE à Paris, Tunde Fowler, Président exécutif, Administration fiscale fédérale du Nigéria, a signé deux instruments multilatéraux majeurs en présence de Ben Dickinson, Chef de la Division des Relations mondiales & du développement de l’OCDE :

  • la Convention multilatérale pour la mise en œuvre des mesures relatives aux conventions fiscales pour prévenir l’érosion de la base fiscale et le transfert de bénéfices (l’Instrument multilatéral)

  • et l’Accord multilatéral entre autorités compétentes concernant l’échange automatique de renseignements relatifs aux comptes financiers (l’Accord d’échange automatique de renseignements).

Le Nigéria devient ainsi la 71ème juridiction à signer l’Instrument multilatéral et la 94ème juridiction à se joindre à l’Accord d’échange automatique de renseignements.

L’Instrument multilatéral est un instrument juridique conçu pour prévenir l’érosion de la base d’imposition et le transfert de bénéfices (BEPS) par les entreprises multinationales.

Il permet aux juridictions de transposer les résultats du Projet BEPS de l’OCDE et du G20, incluant les standards minimums à mettre en œuvre dans les conventions fiscales pour prévenir les abus et les pratiques de chalandage fiscal, dans leur réseau existant de conventions fiscales bilatérales de façon efficace et synchronisée.

Le texte de la convention, la note explicative et des informations générales, ainsi que la liste des 71 juridictions signataires et la position de chacune sur l’Instrument multilatéral, sont disponibles à l’adresse suivante :

Convention-multilaterale - BEPS

L’Accord d’échange automatique de renseignements est un accord multilatéral entre autorités compétentes, basé sur l’Article 6 de la Convention concernant l’assistance administrative mutuelle en matière fiscale. Cet Accord vise à mettre en œuvre l’échange automatique de renseignements relatifs aux comptes financiers en conformité avec la Norme commune de déclaration (NCD) développée par l’OCDE et le G20, et de permettre les échanges automatiques de renseignements entre 101 juridictions d’ici 2018.

Le texte de l’Accord d’échange automatique de renseignements, ainsi que des informations générales et la liste des 94 signataires de l’Accord, sont disponibles à l’adresse suivante :

Source : OCDE

a lire aussiDroits de mutationImpôt sur les successions : l’OCDE favorable à une limitation des exonérations et des allégements fiscauxEvasion fiscaleBercy commente au BOFIP les stipulations de convention multilatérale BEPS retenues par la FranceConventions fiscalesL’imposition des gains en capital dans l’Etat de la source ne prive pas l’Etat de résidence de son droit résiduel de taxationCommerce électroniqueAdapter la fiscalité des entreprises à une économie mondiale numérisée : les 7 recommandations du CPOCommerce électroniqueNumérisation de l’économie : une base commune d’imposition suspendue à un accord politique