Les valeurs boursières sont fiscalement plus attractives dans un contrat d’assurance vie que dans un compte titres

29/06/2011 Par La rédaction
3 min de lecture

L’assurance vie est un outil très efficace d’optimisation de l’imposition des revenus mobiliers.

  1. Le fait de ne prélever l’impôt sur la plus-value qu’au moment du rachat du contrat permet de capitaliser les sommes qui seraient dues, chaque année, dans le cas d’un compte titres ;

  2. Le mode de calcul de la plus-value - effectué globalement au terme du contrat - lisse les plus-values.

  3. Le taux d’imposition dégressif favorise les épargnants qui jouent le long terme. L’assurance vie est connue pour ses vertus successorales qui permettent de transmettre, en franchise totale d’impôt, 152 .500 € par bénéficiaire .

« Vendue » aussi comme un bon placement retraite