L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

Le gouvernement exclut l’application de l'ISF-PME au titre des apports en nature

Impôt sur la fortune

Article de la rédaction du 13 décembre 2015

Crédit photo : jusep - stock.adobe.com

Le Sénat a adopté un amendement du gouvernement visant à supprimer la possibilité de bénéficier du dispositif ISF-PME en cas d’apport en nature.

L’article 13 du PLFR a pour objet de mettre le dispositif de réduction d’impôt de solidarité sur la fortune pour souscriptions au capital de petites et moyennes entreprises, dit réduction d’impôt « ISF-PME », en conformité avec le droit de l’Union européenne.

https://www.fiscalonline.com/projet-de-loi-de-finances-rectificative-pour-2015-du-nouveau-pour-l-investissement-pme.html*Pour aller plus loin :* [Projet de loi de finances rectificative pour 2015 : du nouveau pour l’investissement PME !]

Dans le cadre de l’examen du projet à l’Assemblée Nationale, les députés ont adopté un amendement de la rapporteure de la Commission des Finances visant à maintenir l’application du dispositif ISF-PME au titre des apports en nature.

«La rédaction actuelle de l’article 13 conduit en effet à l’exclure du dispositif, alors que rien dans le RGEC n’impose un tel ajustement», justifiait Mme Rabault.

Cet amendement avait toutefois été adopté contre l’avis du gouvernement qui par la voix de son ministre du budget avait précisé : que «l’évaluation des apports en nature est toujours difficile – et contestable. J’ignore à quels apports en nature vous pensez, mais prenons l’exemple d’un brevet. Qui va l’évaluer ? Comment ? Sur quelles bases ? On voit bien que ce type de dispositions peut donner lieu à des contentieux. Il en va de même pour d’autres types d’apports en nature, dont l’évaluation pourrait conduire à des abus.»

Lors de l’examen du projet au Sénat, le gouvernement a déposé un amendement proposant de supprimer la possibilité d’apport en nature introduite lors des débats devant l’Assemblée Nationale.

«Le dispositif « ISF-PME » a en effet pour objet de palier à la défaillance de marché qui touche le financement des PME dans le respect des exigences du Règlement général d’exemption par catégorie (RGEC).

Le recentrage de l’aide publique sur les seuls apports en numéraire assurera ainsi l’efficience de la levée des fonds au profit des PME. Cette disposition favorisera l’accès des PME au financement de leurs projets et un meilleur développement. L’apport en nature, qui ne permet pas de mettre à la disposition des PME un financement immédiat et disponible, est à cet égard moins efficace.»

Cet amendement a été adopté.

a lire aussiSuivi législatifPLFR2021 : La commission des finances de l'Assemblée Nationale a adopté le projet de loi de finances rectificativeSuivi législatifLes mesures fiscales du projet de Loi de Finances rectificative pour 2021 (PLFR2021)Impôt sur la fortuneHolding : l'animation résulte non de la mise en place de moyens mais de leur mise en oeuvre concrèteSuivi législatifPLF2021 : les amendements adoptés au Sénat avec avis favorable du GouvernementSuivi législatifPLF2021 : quoi de neuf pour le régime de défiscalisation PinelSuivi législatifPLFR2020-IV : Le Sénat a adopté le projet de loi