Exonération de la taxe annuelle de 3% : la défaillance déclarative justifie une taxation d'office

18/02/2019 Par La rédaction
4 min de lecture

Selon l’article 990 D du CGI, les entités juridiques: personnes morales, organismes, fiducies ou institutions comparables qui, directement ou par entité interposée, possèdent un ou plusieurs immeubles situés en France ou sont titulaires de droits réels portant sur ces biens sont redevables d’une taxe annuelle égale à 3% de la valeur vénale de ces immeubles ou droits.

Ces entités ont la possibilité de s’exonérer totalement de la taxe de 3% si elles prennent l’engagement de communiquer sur demande de l’administration un certain nombre d’informations sur leurs actionnaires, associés ou autres membres ou si elles souscrivent annuellement la déclaration n°2746-SD (CERFA n° 11109) (CGI, art. 990 E, 3°-d) .

Les renseignements