L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

Bercy commente le renforcement du crédit impôt pour la formation des chefs d’entreprise

Revenus professionnels

Article de la rédaction du 30 mars 2022

Crédit photo : Brian Jackson - stock.adobe.com

Bercy commente au BOFIP l’article 19 de la LF pour 2022 qui a aménagé et renforcé le crédit impôt pour la formation des chefs d’entreprise

L’article 3 de la loi n° 2005-882 du 2 août 2005 en faveur des PME, codifié à l’article 244 quater M du CGI, a instauré un crédit d’impôt en faveur des entreprises qui exposent des dépenses pour la formation de leurs dirigeants.

Le crédit d’impôt est égal au produit du nombre d’heures passées par le chef d’entreprise en formation par le taux horaire du salaire minimum de croissance (SMIC). Ce crédit d’impôt est plafonné à la prise en compte de quarante heures de formation par année civile et par entreprise.

L’article 19 de la LF2022 a doublé le montant de ce crédit d’impôt pour les entreprises qui satisfont à la définition de la microentreprise au sens communautaire (Les entreprises de moins de dix salariés).

Ce crédit d’impôt est par ailleurs désormais soumis au plafond d’aides d’etat "de minimis".

a lire aussiRevenus professionnelsProrogation du crédit impôt au titre des dépenses de remplacement pour congé de certains exploitants agricolesRevenus professionnelsBercy commente au BOFIP les aménagements opérés sur plusieurs crédits d'impôt au bénéfice des entreprisesImpôt sur les sociétésLe crédit d’impôt prospection commerciale était subordonné au recrutement d’une personne principalement affectée au développement des exportationsSuivi législatifProlongation du crédit d'impôt temporaire pour les dépenses de travaux de rénovation énergétique des bâtiments à usage tertiaire des PMEImpôt sur les sociétésExonération des PVLT sur titres de participation et non imputation des crédits d'impôts étrangers : le Conseil d'Etat annule la doctrine BOFIPSuivi législatifBientôt un crédit d’impôt en faveur de la pratique du sport en entreprise ?