L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

La Suisse aménage sur plusieurs points la loi fédérale régissant la TVA

Fiscalité à l'étranger

Article de la rédaction du 24 septembre 2021

Crédit photo : Frédéric Prochasson - stock.adobe.com

Lors de sa séance du 24 septembre 2021, le Conseil fédéral a adopté le message concernant la modification de la loi sur la TVA. Il propose, entre autres, de soumettre les plateformes de vente par correspondance à la TVA, de traiter toutes les subventions versées par des collectivités publiques comme des subventions du point de vue de la TVA et d’offrir aux PME la possibilité d’établir un décompte annuel de la TVA.

Les plateformes numériques de vente par correspondance seront désormais assujetties à la TVA en tant que fournisseurs de prestations pour les livraisons qu’elles ont rendues possibles.

L’Administration fédérale des contributions (AFC) pourra à l’avenir ordonner la destruction des envois des entreprises et des plateformes numériques de vente par correspondance suisses et étrangères qui ne remplissent pas leurs obligations fiscales.

Tip
Les tour-opérateurs étrangers ne seront plus assujettis à la TVA pour les voyages organisés en Suisse.

De plus, le taux réduit s’appliquera dorénavant aux produits d’hygiène menstruelle.

Le projet prévoit en outre que les fonds qualifiés de subventions par la collectivité publique qui les verse doivent également être considérés comme des subventions au sens de la loi régissant la TVA.

Enfin, deux nouvelles exclusions du champ de l’impôt sont introduites:

  • la première concerne la participation active à des manifestations culturelles et la seconde,

les prestations de coordination des soins en relation avec des traitements médicaux.

Toutes ces mesures reposent sur des interventions transmises par le Parlement.

Le Conseil fédéral propose également les modifications suivantes :

Afin de lutter contre les faillites en série, l’AFC pourra désormais exiger des membres de l’organe chargé de la gestion des affaires d’une entreprise la fourniture de sûretés destinées à couvrir les impôts, les intérêts et les frais dus par celle-ci, si plusieurs entreprises qu’ils ont gérées ont fait faillite sur une brève période.

Les PME auront dorénavant la possibilité d’établir des décomptes annuels. L’AFC pourra aussi dispenser les entreprises étrangères de l’obligation de désigner un représentant fiscal en Suisse si l’accomplissement des obligations de procédure est garanti d’une autre manière.

Enfin, l’impôt sur les acquisitions s’appliquera de manière générale aux transferts de droits d’émission, de certificats et d’attestations de réduction des émissions, de garantie d’origine de l’électricité et d’autres droits analogues.

Source : Conseil fédéral Suisse

a lire aussiTVATVA : la notion d’« enseignement scolaire ou universitaire » ne recouvre pas l’enseignement de la natation dispensé par une école de natationTVALes droits d'accès aux pistes de bowling relèvent du taux normal de 20 % de la TVATVAObjectif 2024 pour la facturation électronique : des enjeux à caractère multipleTVAEn l’absence de finalité thérapeutique les actes de chirurgie esthétique ne peuvent être exonérés de TVATVAHolding mixte et déductibilité de la TVA dans le cadre d'une opération patrimonialeTVADémembrement de propriété "ab initio" : quid du transfert à l'usufruitier du droit à déduction de la TVA par la SCI nu-propriétaire