Plus-value professionnelle et 151 septies du CGI : quid de l'appréciation du chiffre d'affaires pour le cédant associé nu-propriétaire

04/11/2022 Par La rédaction
6 min de lecture

 

 

La juridiction administrative vient de confirmer, dans le cadre d'une cession de parts, que pour apprécier le seuil d'exonération de plus-value professionnelle prévue par l’article 151 septies du CGI, la moyenne des recettes annuelles (réalisées au cours des deux années civiles précédant la date de clôture de l’exercice de réalisation des plus-values) doit être déterminée en tenant compte du fait que les parts ont fait, préalablement à la cession, l'objet d'une donation temporaire d'usufruit.

 

Pour l’application de l’exonération de plus-value de l’article 151 septies

Sur le même sujet

Voir plus d'articles