L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

Cession de valeurs mobilières : le gain ou la perte de change constitue une composante de la plus ou moins-value réalisée

Plus-values mobilières

Article de la rédaction du 15 septembre 2021

Crédit photo : motortion - stock.adobe.com

Le Conseil d’Etat vient de rappeler qu’en matière de plus-value de cession de valeurs mobilières étrangères, il y a lieu de déterminer les prix effectifs d’acquisition et de cession en convertissant en euros, sur la base des taux de change applicables respectivement à la date d’acquisition ou de cession, les prix qui ont été réglés au moment de ces opérations en devises.

Rappel des faits

M B et Mme E ont cédé, le 13 mars 2015, 6 880 actions de la société américaine C au prix de 366 972 USD, alors que celles-ci avaient été acquises deux ans plus tôt, le 21 janvier 2013, au prix de 284 643 USD.

M B et Mme E ont déclaré à l’administration fiscale, au titre de cette opération, un gain net de 55 040 euros dans l’annexe n° 2074 jointe à leur déclaration de revenu global déposée au titre de l’année 2015.

A la suite d’un contrôle sur pièces, l’administration a remis en cause le calcul de ce gain net, estimant que son montant devait être établi à hauteur de la différence entre les prix de cession et d’acquisition mentionnés ci-dessus, après conversion de chacun d’entre eux sur la base des cours du dollar américain respectivement au moment de la cession et de l’acquisition, soit une plus-value de 135 563 euros.

Par une réclamation du 21 février 2017, M. B… et Mme E… ont demandé la décharge partielle des impositions supplémentaires mises à leur charge dans ce cadre, en faisant valoir que le gain net qu’ils avaient enregistré devait être établi en convertissant en euros l’écart entre les prix de cession et d’acquisition mesurés en dollars américains, par application à cet écart du taux de change en vigueur à la date de la cession des titres, soit un montant de 77 874 euros.

Cette réclamation a été rejetée par l’administration le 13 septembre 2017.

M B et Mme E se sont pourvus contre l’arrêt du 31 juillet 2020 par lequel la CAA de Paris a rejeté l’appel qu’ils ont formé contre le jugement du 2 mai 2019 du TA de Paris ayant rejeté leur demande tendant à la réduction des cotisations supplémentaires d’IR et de contributions sociales auxquelles ils ont été assujettis.

Tip
Pour mémoire notre article sur l’arrêt de la CAA de Paris du 31 juillet 2020 : Cession d’actions sur un marché étranger et plus-value : Quid du taux de change ?

La Haute juridiction vient de rejeter le pourvoi.

Pour le Conseil d’Etat, les gains ou pertes de change pouvant être constatés lors de cessions de valeurs mobilières, droits sociaux et titres assimilés ainsi définis constituent une composante des gains nets ou moins-values réalisés et sont pris en compte pour la détermination des sommes imposables en application de l’article 150-OA du CGI.

Il s’ensuit qu’en jugeant que le gain net tiré de l’opération en litige devait être établi globalement à hauteur de la différence entre le prix de cession des titres détenus par M. B et Mme E, converti en euros sur la base du taux de change du dollar américain à la date de cette cession, et le prix d’acquisition de ces mêmes titres, converti en euros sur la base du taux de change du dollar américain à la date de cette acquisition, la cour administrative d’appel de Paris n’a ni commis d’erreur de droit ni inexactement qualifié les faits.

a lire aussiImpôt sur le revenuLes gains tirés des «Management package» doivent être imposés comme un salaire s’ils sont liés à l’exercice des fonctionsPlus-values mobilièresPlus-value mobilière de cession simultanée de titres dont la propriété est démembrée : quid du redevable de l'imposition ?Plus-values mobilièresApport-cession : actualisation des obligations déclaratives liées au régime du report d’imposition de l’article 150-0 B ter du CGI