L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

Pas de revalorisation des valeurs locatives en 2017 pour modérer la hausse des impôts locaux

Article de la rédaction du 10 novembre 2016

Crédit photo : Frédéric Massard - stock.adobe.com

Les députés ont adopté en commission sur la deuxième partie du PLF2017 un amendement de Mme Valérie Rabault conduisant à une non revalorisation des valeurs locatives en 2017 notamment pour «modérer la hausse des impôts locaux».

Comme l’a souligné Valérie Rabault dans l’exposé des motifs de son amendement,«le coefficient de revalorisation forfaitaire des valeurs locatives a été le plus souvent identique, ces dernières années, à l’inflation prévisionnelle, nettement supérieure à l’inflation constatée. Depuis 2005, l’écart cumulé s’élève à 2,8 points.

C’est pourquoi, il est proposé, à titre de rattrapage et afin de modérer la hausse des impôts locaux, de fixer ce coefficient à 1 en 2017

En revanche, à compter de 2018, la mise à jour périodique forfaitaire des valeurs locatives foncières sera liée au dernier taux constaté d’inflation annuelle totale pour les valeurs locatives qui ne font pas l’objet de la réforme applicable aux locaux professionnels.

Attention : cette mesure devra être revotée dans l’hémicycle afin d’être définitivement adoptée.

Affaire à suivre…​

Source : Dossier PLF 2017

a lire aussiSuivi législatifPLFR2021 : La commission des finances de l'Assemblée Nationale a adopté le projet de loi de finances rectificativeSuivi législatifLes mesures fiscales du projet de Loi de Finances rectificative pour 2021 (PLFR2021)Suivi législatifPLF2021 : les amendements adoptés au Sénat avec avis favorable du GouvernementSuivi législatifPLF2021 : quoi de neuf pour le régime de défiscalisation PinelSuivi législatifPLFR2020-IV : Le Sénat a adopté le projet de loiSuivi législatifLa taxe sur les matériels destinés à l’écoute de contenus sonores ne verra pas le jour