Arrêt « de Ruyter » et plus-values : Bercy confirme que les non-résidents n'ont plus à payer les prélèvements sociaux

19/11/2015 Par La rédaction
1 min de lecture

Dans le cadre d’un communiqué publié ce jour, la DGFiP vient de tirer les conséquences de l’arrêt «de Ruyter» et confirmer l’arrêt de la perception des prélèvements sociaux dus sur les plus-values immobilières et mobilières

Ainsi qu’en ont successivement jugé la Cour de justice de l’Union européenne et le Conseil d’État , les personnes affiliées à un régime de sécurité sociale dans un des pays entrant dans le champ d’application territorial des règlements communautaires ne peuvent pas être assujetties en France à des prélèvements sociaux sur leurs revenus du patrimoine