Plus-value immobilière : les intérêts d’emprunt ne sont pas admis en majoration du prix d’acquisition

17/12/2019 Par La rédaction
2 min de lecture

Pour le calcul d’une plus-value immobilière des particuliers, le prix d’acquisition est majoré d’un certain nombre de frais et de dépenses diverses limitativement énumérés par la loi (Art. 150 VB-II du CGI). En dehors de ces frais, les autres dépenses restent sans influence pour la détermination de la plus-value.

Rappel des faits

  1. et Mme E. ont conclu, le 17 juillet 2004, un contrat de maîtrise d’oeuvre avec la société HC en vue de la construction d’une maison d’habitation.

A la suite d’un différend entre M. et Mme E et la société HC, le TGI d’Avranches a, par un jugement du 1er juillet 2010, constaté la nullité du contrat liant

Sur le même sujet

Voir plus d'articles