L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

Cessions d'immeubles destinés au logement social et plus-values immobilières

Article de la rédaction du 10 septembre 2010

L’article 150 U-II-7° du CGI prévoit une exonération des plus-values constatées par les particuliers lors de la cession d’immeubles au profit de bailleurs sociaux.

L’article 150 U-II-8° du CGI, prévoit quant à lui une exonération des plus-values constatées par les particuliers lors de la cession d’immeubles au profit d’une collectivité territoriale en vue de leur rétrocession à un bailleur social.

Ces exonérations sont temporaires. Initialement fixé au 31 décembre 2007, le délai est depuis prorogé par période de deux ans.

Dernièrement, l’article 38-II de la LFR pour 2009 a prorogé pour deux ans encore, soit jusqu’au 31 décembre 2011, le régime temporaire des exonérations des plus-values immobilières réalisées par les particuliers lors de la cession d’immeubles à des bailleurs sociaux visés aux articles 150 U-II-7° et 8° du CGI.

Par ailleurs, l’article 105 de la loi de mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion du 25 mars 2009, dite "Loi Boutin" a modifié l’article 150 U-II-8° en portant d’un à trois ans le délai de revente du bien immobilier à un organisme chargé du logement social lorsque le cédant est un établissement public foncier.

L’administration fiscale vient de commenter ces aménagements dans une nouvelle instruction.

a lire aussiSuivi législatifPLF2022 : le régime des plus-values immobilières amendé en Commission des FinancesPlus-values immobilièresExonération de plus-value relative au logement social : quid en cas de réhabilitation d'un immeuble ?Plus-values mobilièresCession de valeurs mobilières : le gain ou la perte de change constitue une composante de la plus ou moins-value réaliséeImpôt sur le revenuLes gains tirés des «Management package» doivent être imposés comme un salaire s’ils sont liés à l’exercice des fonctionsTVALogement social : date d'appréciation des conditions de ressources et de la catégorie du ménage pour l'application du taux réduit de TVAPlus-values mobilièresPlus-value mobilière de cession simultanée de titres dont la propriété est démembrée : quid du redevable de l'imposition ?