L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

Plus-value immobilière : modalités d'application du seuil de 15 000 € en cas de cession d’un droit démembré

Plus-values immobilières

Article de la rédaction du 10 mai 2010

L’administration vient de commenter les nouvelles modalités d’appréciation du seuil d’imposition de 15 000 € en cas de cession d’un droit démembré détenu en indivision.

Rappelons en effet que l’article 30 de la loi de finances pour 2010 a modifié l’article 150 U-II-6° du CGI mettant fin ainsi a une « bizarrerie fiscale ».

En effet, depuis le 1er janvier 2010, le texte réglementaire précise qu’en cas de cession d’un bien détenu en indivision, le seuil de 15.000 € s’apprécie au regard de chaque quote-part indivise.

Le nouveau texte prévoit par ailleurs qu’en cas de cession d’un bien dont le droit de propriété est démembré, le seuil précité s’apprécie au regard de chaque quote-part indivise en pleine propriété.

a lire aussiContrôle et contentieuxTaxation d'office des profits de construction : mise en demeure et déclaration de plus-value immobilièrePlus-values immobilièresPlus-value et exonération résidence principale : le diable se niche dans les détailsPlus-values immobilièresPlus-value : la détention d’un droit démembré sur un bien affecté à la résidence principale prive le cédant de l'exonération « résidence secondaire »Plus-values immobilièresBercy commente la prorogation de l'exonération d'impôt au titre de la cession d'un droit de surélévationPlus-values immobilièresPlus-value immobilière : seize mois d'inoccupation ne font pas échec à l'exonération "résidence principale"Plus-values immobilièresDes parcelles vendues comme terrain à bâtir ne peuvent être regardées comme des dépendances immédiates et nécessaires