L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

Le Sénat rejette en seconde lecture le Projet de Loi de Finances pour 2022

Suivi législatif

Article de la rédaction du 14 décembre 2021

Mardi 14 décembre 2021, le Sénat a examiné en nouvelle lecture le PLF pour 2022, adopté par l’Assemblée nationale en nouvelle lecture. Il a adopté, par 197 voix pour et 79 voix contre une motion tendant à opposer la question préalable. En conséquence, il n’a pas adopté le projet de loi.

Considérant qu’en première lecture, le Sénat a rejeté l’ensemble du projet de loi de finances pour 2022 en n’adoptant pas la première partie du projet de loi ;

Considérant que, par ce rejet, le Sénat a choisi de marquer son opposition à un budget qui ne résulte pas exclusivement de la très grave crise sanitaire et économique que la France traverse mais traduit aussi des choix budgétaires et fiscaux fortement contestables du Gouvernement ;

Considérant qu’ainsi en est-il des nombreuses dépenses nouvelles inscrites dans le texte voté par l’Assemblée nationale en première lecture, poursuivant la politique du « quoi qu’il en coûte », indépendamment même des conséquences de l’épidémie de Covid-19 et conduisant à un niveau de dépenses élevé qui hypothèque sérieusement l’avenir et obère les marges de manœuvre de la prochaine majorité gouvernementale ;

Considérant qu’il en est de même du choix du Gouvernement de ne pas flécher une partie des recettes supplémentaires attendues de l’embellie économique vers le désendettement, qui atteint pourtant son plus haut niveau historique ;

Considérant par ailleurs que les dépenses primaires des administrations publiques, et plus particulièrement les dépenses pilotables de l’État, hors mesures d’urgence et de relance, ne sont pas maîtrisées ;

Considérant que, si la nouvelle lecture réalisée par l’Assemblée nationale a permis de remédier à certaines insuffisances ou incohérences de mesures adoptées en première lecture, elle ne revient pas sur l’essentiel des mesures et dépenses auxquelles le Sénat s’oppose ;

Considérant que cette nouvelle lecture n’a pas modifié les grands équilibres et les orientations du budget pour 2022 ;

Le Sénat a donc décidé qu’il n’y avait pas lieu de poursuivre la délibération sur le projet de loi de finances pour 2022, adopté par l’Assemblée nationale en nouvelle lecture n° 290 (2021-2022).

L’Assemblée Nationale procèdera demain en séance publique à lecture définitive du projet de loi de finances pour 2022 et à son adoption définitive…​Le Conseil Constitutionnel devrait être saisi en suivant.

Source : Sénat

a lire aussiSuivi législatifLes principales mesures fiscales de la loi de finances pour 2022 intéressant les entreprisesSuivi législatifLes principales mesures fiscales de la loi de finances pour 2022 intéressant les ménagesSuivi législatifPLF2022 : Le Conseil constitutionnel censure seulement dix « cavaliers budgétaires »Suivi législatifLe projet de loi de finances pour 2022 a été définitivement adopté à l'Assemblée NationaleSuivi législatifLe projet de loi de finances pour 2022 a été adopté en seconde lecture à l'Assemblée NationaleSuivi législatifPLF2022 en seconde lecture : florilège d'amendements déposés