L'actualité fiscale en continu
FiscalOnline
Fiscalité du patrimoine
Fiscalité des entreprises
Transmission d’entreprises
Fiscalité internationale
E-fiscalité et Innovation
Fiscalité écologique
Outils fiscaux
On en parle
>Sources

Bitcoin : le début de la fin ?

Communiqué du 4 février 2016

Début 2016, un ultime indicateur a indiqué le bouleversement du Bitcoin: Mike Hearn, ancien de Google qui avait quitté le géant du web pour se consacrer à temps plein au développement du Bitcoin, a annoncé sa mort prochaine dans un post de blog où il met fin à sa participation à l’aventure de la cryptomonnaie car selon lui «le bitcoin est sur le point de techniquement s’écrouler.»

Mais pourquoi ?

Tout d’abord, on note une méfiance et une profonde méconnaissance du grand public de la puissance et de la sophistication intrinsèque de cette technologie.remarque Quentin Molinié, directeur Associé de eCap Partner, banque d’affaires spécialiste du numérique.

Les gens associent de manière automatique ‘bitcoin’ à ‘dark Web’ et aux détournements malhonnêtes de son utilisation qui ont entaché sa crédibilité. On peut citer notamment le patron français de la plateforme de bitcoin MtGox qui fut arrêté au Japon en 2015 pour détournement de fonds.

La confiance demeure l’élément central au fonctionnement d’une monnaie ainsi son évangélisation reste pour le moment assez limitée.

On note aussi une difficulté de diffusion qui se double d’un problème de limitations des transactions par seconde "tps" : 56 000 pour Visa (qui a une moyenne de 1971 transactions par seconde) quand le bitcoin a une capacité de moins de 7 tps, ce qui est un véritable frein.

Aujourd’hui une nouvelle technologie suscite un intérêt croissant du public et des investisseurs : le blockchain (dont le bitcoin n’est qu’une des nombreuses applications), en pleine "courbe de la hype" selon les dires de Gilles Babinet lors de la conférence à l’ESCP « Le Big Bang Blockchain » le 14 janvier dernier sous le Haut Patronage du Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique.

«La technologie blockchain au cœur du bitcoin se positionne comme une avancée technique majeure qui, à terme, pourrait révolutionner l’Internet et l’industrie de la finance.

Le bitcoin quant à lui, risque de rester au stade d’expérience monétaire.»souligne Quentin Molinié

Source : Communiqué de presse

a lire aussiFiscalité communautaireBruxelles présentera en octobre un plan d’action sur la fiscalité des entreprises pour le 21e siècleCommerce électroniqueBitcoin : les plus-values réalisées en 2019 au titre de la cession d’actifs numériques doivent être déclarées